Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconPerles du Web
line break icon

Les moines se mettent eux aussi au "click and collect"

Click and collect

Tous droits réservés / Abbaye Sainte-Anne de Kergonan

Un moine de l'abbaye Sainte-Anne de Kergonan délivre sa commande "Click and collect" à une cliente lors du confinement à l'automne 2020.

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 17/11/20

Avec le second confinement, de nombreux commerçants se sont convertis au "click and collect". Moines et moniales ne sont pas en reste.

Experts en confinement, les moines et moniales vivent ce dernier très différemment de leurs contemporains. Cloîtrés, ils ont en effet offert leur liberté physique en faisant le choix de la vie monastique et ont l’habitude de peu, voire ne jamais, sortir. En revanche, nombre d’entre eux tirent une partie de leurs revenus de leur travail, et notamment de l’artisanat. Eux aussi ont du baisser le rideau de leurs boutiques et pâtissent de la situation, tout comme les commerçants. Avec le confinement, les visiteurs se font plus rare et certains qui ne vendent pas de produits frais ont dû fermer boutique.

C’est pourquoi plusieurs d’entre eux se sont mis comme leurs pairs « au click and collect », qui consiste à passer commande en ligne ou au téléphone puis à venir chercher ses produits en magasin. À l’image des bénédictins de l’abbaye de Kergonan (Morbihan), qui vendent les produits du verger en ligne, des bénédictines de Jouarre (Seine-et-Marne) ou des diaconesses de Reuilly (Yvelines) – un ordre protestant. Le principe est simple : il suffit de se rendre sur leur site pour faire son choix  de céramiques, confitures, cosmétiques, miel, fruits… et il est ensuite possible soit de se faire livrer, soit de venir retirer ses produits directement en magasin. Les moines n’ont pas dit leur dernier mot.




Lire aussi :
Avec la pandémie, les ressources des monastères se tarissent

Tags:
abbayeConfinementmoines
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement