Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 23 novembre |
Saint Clément Ier
home iconActualités
line break icon

Communion : à Bordeaux, on "honore la demande légitime des fidèles"

John_Silver / Shutterstock

Une femme se recueille dans la basilique Saint-Seurin, à Bordeaux.

Timothée Dhellemmes - Publié le 17/11/20

Pour répondre à la demande des fidèles, le père Laurent Dubosc, curé de Saint-Seurin, à Bordeaux, organise une permanence de deux heures par jour pour proposer la communion. "Je veille à ce que les gens gardent l’unité de la célébration eucharistique", assure-t-il à Aleteia.

Alors que le week-end dernier a été marqué par de nombreuses manifestations pour demander le retour des messes publiques, les curés de paroisses s’organisent pour répondre aux demandes légitimes des fidèles. C’est le cas à la basilique Saint-Seurin à Bordeaux, où le père Laurent Dubosc proposait la communion aux fidèles ce dimanche 15 novembre, entre 16 heures et 18 heures, avec l’accord de l’évêque. En tout, une quarantaine de personnes est venue, tout en respectant scrupuleusement les gestes barrières.

« Je n’y étais pas forcément favorable au début, mais il est important d’accompagner les fidèles en ces temps si particuliers », souffle-t-il. Le 12 novembre dernier, l’archevêque de Bordeaux, Mgr Jean-Paul James, a adressé une lettre à tous les prêtres du diocèse. « Les églises sont ouvertes : il est possible, pour les catholiques, de venir y prier personnellement, de vivre des temps d’adoration eucharistique, de se confesser, etc. Il est simplement demandé qu’on ne suscite pas de rassemblements », soulignait-il.


EUCHARYSTIA

Lire aussi :
Le rituel pour recevoir la communion en dehors de la messe

Il faut éviter que ça soit juste mon Jésus et mon petit médicament que je viens recevoir.

A l’instar de ce que demande Mgr James, le père Laurent Dubosc affirme vouloir à tout prix « éviter toute forme de rassemblement dans la basilique ». Un laïc se tient d’ailleurs à l’entrée pour rappeler les consignes sanitaires. Depuis dimanche, la permanence de deux heures pour recevoir l’Eucharistie dans l’église est quotidienne, pendant que le Saint Sacrement est exposé. Les fidèles ont également la possibilité de se confesser.

« Cette organisation nous permet d’honorer la demande légitime des fidèles, et en même temps de ne pas dévaloriser le sacrement », explique le père Dubosc, très vigilant. « Il faut éviter que ça soit juste mon Jésus et mon petit médicament que je viens recevoir. C’est pourquoi nous recommandons aux fidèles d’avoir suivi précédemment une messe en ligne, ou d’avoir vécu chez eux une célébration domestique. En venant à l’église, ils peuvent prendre un temps de méditation de l’Évangile du jour avant de recevoir le corps du Christ », explique-t-il. Enfin, le père Laurent Dubosc propose à chacun de s’engager « à poser un acte de charité dans la semaine, de manière à ce qu’il y ait une dynamique spirituelle de l’Eucharistie ». « Je ne reçois pas simplement le Seigneur pour moi ! » insiste-t-il.


HOSTIE COMMUNION

Lire aussi :
Communion : à Lyon, on cherche encore la « bonne formule »

Tags:
CommunionMesseReconfinement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Messe publique en France - Lyon
Agnès Pinard Legry
Reprise des messes : ce que l'on sait du futu...
Henri Quantin
Face à l’épidémie, êtes-vous thespien ou bocc...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement