Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Saint Patern de Vannes
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le pape François a rencontré les responsables du Congrès Mission

PAPIEŻ FRANCISZEK W MASECZCE

ANDREAS SOLARO/AFP/East News

I.Media - publié le 16/11/20

Le pape François a reçu ce samedi 14 novembre les Français Raphaël Cornu-Thenard et Anne-Geneviève Montagne, responsables du Congrès Mission et respectivement fondateur et directrice du mouvement d'évangélisation Anuncio. Il a insisté sur l’importance de "la bienveillance" dans le dialogue. 

Au cours de cet entretien très jovial le pontife “nous a dit que les conditions pour la rencontre étaient de connaître notre identité”, a expliqué Raphaël Cornu-Thenard. Cela suppose “un point important pour aller à la rencontre selon le pape : être dans la foi”. Ce qui l’a frappé, a poursuivi Anne-Geneviève Montagne, “c’est qu’il n’y avait aucune idéologie dans notre manifeste et que c’était le cœur avant la tête”.

Caricatures : “Insulter n’est pas humain”

Avec le pape François, ils ont également abordé les caricatures de Charlie Hebdo : “Le Pape a insisté sur la bienveillance dans les paroles”, ont confié les fondateurs du Congrès Mission. Pour le pontife, “insulter n’est pas humain : la paix se construit dans un dialogue respectueux”. Anne-Geneviève Montagne lui a alors souligné à quel point il était “difficile” de concilier “l’accueil inconditionnel et la défense de la vérité de la foi”.

On lui a dit que c’était difficile avec notre contexte de laïcité et que la pensée dominante en France était l’athéisme.

L’évangélisation directe et la sortie sont une nécessité afin que la foi des chrétiens “se revitalisent”, ont toutefois expliqué les deux Français au pape argentin. Une condition essentielle en France, selon Anne-Geneviève Montagne, “où l’on fait face à un athéisme particulièrement fort et militant”. “Les gens ne viennent pas [vers l’Église] c’est pourquoi il faut aller vers eux”, a-t-elle déclaré au pontife. “On lui a dit que c’était difficile avec notre contexte de laïcité et que la pensée dominante en France était l’athéisme. Il nous a alors demandé : vous voulez-dire de l’agnosticisme ?, mais nous avons insisté : non de l’athéisme ! Le Pape semblait un peu le découvrir”, ont-ils confié.

Pour le Pape, l’apostolat des laïcs est essentiel

Le pape François a par ailleurs évoqué le cléricalisme, mettant en garde lorsque des laïcs croient qu’il faut être diacres pour entreprendre quelque chose. Il a alors insisté sur l’apostolat des laïcs : “La mission, c’est aux laïcs de la porter”. “Ça lui a beaucoup plu que des évêques et des prêtres soutiennent le projet”, a ajouté Raphaël Cornu-Thenard. “C’est un très bel encouragement d’avoir pu le rencontrer” alors qu’il reçoit de nombreuses délégations françaises en ce moment, telle le Chemin neuf. Cela prouve selon lui qu’”il s’intéresse à la France”.




Lire aussi :
Écologie : Juliette Binoche, Audrey Pulvar… le pape François reçoit une délégation française “éclectique”

Tags:
congrès missionÉvangélisationPape FrançoisVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement