Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 23 novembre |
Saint Clément Ier
home iconDécryptage
line break icon

Confinement : le bon moment pour prendre soin de son couple

Antonio Guillem I Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 15/11/20

Même si le confinement n’affecte pas tous les couples de la même manière, il offre à tous une occasion inédite de prendre soin de sa relation amoureuse et de réinventer, si besoin, un nouvel équilibre.

Prendre soin de son couple pendant le confinement. Une exhortation dont bon nombre de conseillères conjugales se fait l’écho depuis que le gouvernement a décrété, le 29 octobre dernier, un second confinement pour enrayer l’épidémie de Covid-19. Coup marketing pour promouvoir les consultations en ligne ? Angoisse sincère que les Français, à l’instar des Chinois, demandent en masse le divorce après des semaines houleuses passées en tête-à-tête ? Qu’est-ce qui peut bien inciter les thérapeutes à faire preuve d’autant de créativité pour venir en aide aux couples confinés ?

Le couple, un cocon plus fragile pendant le confinement

Le confinement a nécessairement un impact sur le couple. C’est en tout cas l’avis de Raphaëlle de Foucauld, conseillère conjugale et familiale et créatrice des jeux « 2minutes« . Passionnée par les questions de couple et de bonheur, elle a exercé en France, en Belgique et au Canada, avant de poser ses valises aux Etats-Unis, à Boston. « Les problématiques de couple sont les mêmes partout ! », assure-t-elle à Aleteia. « Comme tout événement qui vient bousculer les habitudes d’un couple, le confinement induit des changements qui ne sont pas anodins ». On pense en effet au télétravail, à l’absence de sorties, aux week-ends passés en famille nucléaire, à la soif spirituelle pour certains… « Ces bouleversements peuvent mettre en exergue des dysfonctionnements qui habituellement sont masqués par la routine », explique la conseillère. « Il est alors bon et utile que le couple se penche sur ces dysfonctionnements pour trouver ensemble un nouvel équilibre ».

L’exemple le plus flagrant serait celui de la répartition des tâches. L’un des sujets, avec l’éducation des enfants, le plus explosif lors du premier confinement. Certains ont parfois écopé d’une charge de travail excessive, entre l’école à la maison, les responsabilités professionnelles et la logistique. Une situation déséquilibrée qui demande au couple de s’asseoir, de discuter, pour recréer un nouvel équilibre. Mais voilà, entre la routine, la fatigue et les multiples occupations, il n’est pas toujours évident de prendre le temps d’échanger de manière positive et constructive avec son conjoint. Un « manque à gagner » d’autant plus important en période de confinement quand les repères habituels demandent à être revisités, les projets remis en perspective, son soutien envers l’autre plus appuyé.

Le confinement, une expérience inégale selon les couples

Si le confinement a un impact sur le couple en général, le choc est plus ou moins violent selon les situations conjugales. « Déjà en temps normal, notre relation n’est pas simple. Mon mari est accaparé par son travail, il ne s’investit pas du tout dans notre vie conjugale et familiale, alors être contraints de passer les week-ends sous le même toit, sans échappatoire possible, en faisant de nous les témoins impuissants de l’état catastrophique de notre relation, cela nous a encore plus éloignés », confie une mère de famille mariée depuis 15 ans. Un témoignage qui rejoint celui de 10% des couples français qui déclaraient fin avril dans un sondage réalisé par l’Ifop que le confinement avait contribué à exacerber les tensions et à les éloigner l’un de l’autre. « Il est certain que chez les couples où des difficultés étaient déjà profondément ancrées, les tensions sont montées d’un cran pendant le confinement », précise à Aleteia Bérengère de Charentenay, forte de sa double casquette d’assistante sociale et de conseillère conjugale.




Lire aussi :
Couple et confinement : télétravailler sans se taper dessus

Cependant, nuance-t-elle, « le confinement a aussi favorisé le rapprochement de certains couples. L’absence de contraintes extérieures leur a permis de se retrouver, dans un climat beaucoup plus calme que d’habitude. » En effet, toujours selon l’Ifop, près d’un tiers des personnes en couple a affirmé que cette période avait effectivement contribué à l’épanouissement de leur relation. C’est le cas de Marie et Xavier, la trentaine, vivant ensemble depuis bientôt trois ans, qui ont décidé de se marier au terme d’un riche confinement : « Nous appréhendions le confinement car nous avions rarement passé autant de temps à deux ! », témoigne la jeune femme. « Nous avons toujours eu un emploi du temps chargé, avec des week-ends entre amis, des dîners, des spectacles… Mais au fil des jours, l’appréhension a rapidement laissé place à la joie de se retrouver, de se redécouvrir. C’était comme une deuxième première rencontre. Nous passions des heures à refaire le monde, à savourer toutes ces petites choses qui nous avaient mutuellement plu chez l’autre. Et quand le confinement se faisait trop pesant, nous avons pu éprouver le soutien solide de l’autre. »

Même quand le couple va bien, prendre du temps à deux est un besoin vital

Prendre soin de son couple en période de confinement relève du défi. C’est le constat dressé par Stéphanie Mouclier, conseillère conjugale au sein du réseau Cana : « Déjà en temps normal, c’est compliqué, mais là ! On ne peut pas sortir, on ne peut pas se faire de surprise, on ne peut pas se promener… ». Qu’à cela ne tienne. Les initiatives pour prendre soin de son couple ne manquent pas en ce second confinement qui a tiré les leçons du premier. Ainsi, c’est pour répondre à ce besoin vital pour un couple de se retrouver que Raphaëlle de Foucauld a conçu son jeu dernier-né : « Un temps pour deux« . Un abonnement mensuel composé de dix épisodes, recelant chacun des questions, des défis, des astuces pour vivre un vrai moment de complicité. « L’un des pires ennemis du couple, c’est la routine », alerte la conseillère. « Lorsqu’on est pris dans la routine, on oublie son couple, or le couple a besoin de temps pour se retrouver et ne parler que du couple. Pas des enfants, pas de nos familles, pas de l’organisation de la maison. Du couple. De l’autre. De ses envies, ses projets, ses désirs, ses peines, ses difficultés… ».




Lire aussi :
Couples en reconfinement : les bons réflexes à prendre pour éviter les tensions

Une autre solution est aussi d’inclure dans sa routine quotidienne un temps privilégié pour son couple. C’est ce que propose Florentine d’Aulnois-Wang, conseillère conjugale également, avec les « Morning routines du couple », dix minutes d’enseignement pour commencer la journée de manière positive. Selon elle, ce temps de confinement est comme un cadeau fait aux couples pour fortifier leur relation. Les conseillères conjugales du cabinet Raphaël, ainsi que celles du réseau Cana, ont réalisé des courtes vidéos à destination des couples mises à disposition sur Internet. « Avec les autres conseillères du cabinet Raphaël, nous avons constaté lors du premier confinement que tous les couples n’allaient pas bien, et ne pouvaient pas venir consulter en rendez-vous physiques », explique Bérengère de Charentenay. « Les vidéos sont une manière d’insuffler du positif, des petits conseils, de rejoindre les couples dans leurs difficultés quotidiennes malgré la distance ».


LAPTOP

Lire aussi :
Reconfinement : dix propositions en ligne pour progresser dans la foi

Tags:
ConfinementCoupleMariageReconfinement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Messe publique en France - Lyon
Agnès Pinard Legry
Reprise des messes : ce que l'on sait du futu...
Henri Quantin
Face à l’épidémie, êtes-vous thespien ou bocc...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement