Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 23 novembre |
Saint Clément Ier
home iconActualités
line break icon

Maurice Genevoix, quand l’écologie devient mystique

Aurimages via AFP

Raphaëlle Coquebert - Publié le 12/11/20

L’entrée au Panthéon de l’écrivain Maurice Genevoix (1890-1980) ce mercredi 11 novembre est venue clore le long cycle du centenaire de la Grande Guerre. L’occasion de redécouvrir un auteur qui au-delà d’incarner tous Ceux de 14 sut déceler l’empreinte divine dans la Création.

La qualité littéraire et humaine de son saisissant témoignage sur le quotidien des Poilus fait l’unanimité : au point que les cinq récits de guerre de Maurice Genevoix ont été condensésen un seul opus, devenu un classique Ceux de 14 (1949). Un succès qui a quelque peu éclipsé le reste de son œuvre, injustement réduite à de la littérature régionaliste aux désuets relents de terroir.

Cette œuvre entre pourtant en résonance avec l’air du temps, soucieux de préserver l’environnement et de revenir à une plus grande harmonie entre l’homme et la nature : qui d’autre que Genevoix a su célébrer avec autant de grâce la prodigalité de cette nature, la force de l’enracinement (Raboliot, Rroû), la communion possible entre l’homme et l’animal (voir ses admirables Bestiaires) ?


Ernst Juenge

Lire aussi :
Ernst Jünger, un écrivain à la bataille des Éparges

Profondément enraciné en Sologne, le jeune Maurice parvint à surmonter le traumatisme de la Grande Guerre par la contemplation. Hanté quelquefois par d’oppressants souvenirs, il s’ingénie à retrouver son âme d’enfant pour chanter « la beauté immortelle du monde », « sa poésie », « la merveille qu’est la vie ». « Tout vient à moi, tout est offert. » (Lorelei, 1978).

Une beauté qui parle de Dieu

Sa passion pour la Loire et ses accents lyriques pour dépeindre les arbres, les fleurs, le ciel… ont fait naître une légende : Genevoix aurait été panthéiste. Pris individuellement, certains passages de ses livres semblent corroborer cette interprétation. Mais elle ne résiste pas à une analyse approfondie de l’ensemble de son œuvre, ainsi que l’a démontré l’un de ses éminents biographes, Jacques Tassin. S’il y a bien dit-il une « tonalité mystique » chez l’académicien, c’est à son éducation catholique qu’il faut la rattacher.

L’écrivain, peu disert sur ses convictions, ne pratiquait qu’occasionnellement, mais est toujours resté en bons termes avec l’Eglise : il fréquentait le monastère de Saint-Benoît-sur-Loire, s’était lié d’amitié avec quelques prélats (le Père Ambroise-Marie Carré, Mgr Teissier, le cardinal Tisserant…) et avait même rencontré saint Jean-Paul II au crépuscule de sa vie. Il avait tenu avant sa mort à témoigner dans un livre aux airs de testament, Un jour (1976), de son attachement à ses racines catholiques. Il confiait alors avoir éprouvé la présence de Dieu à travers la magnificence de Sa création. 




Lire aussi :
Centenaire du Soldat inconnu : Heureux les humbles !

Tags:
grande guerrelitteraturepantheon
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Messe publique en France - Lyon
Agnès Pinard Legry
Reprise des messes : ce que l'on sait du futu...
Henri Quantin
Face à l’épidémie, êtes-vous thespien ou bocc...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement