Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saint Clément Ier
home iconBelles Histoires
line break icon

Dans l'Orne, la mission se vit aussi avec un verre de calva

Google Street View

Le village de Ménil-Hermei (Orne).

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 12/11/20

Dans le diocèse de Séez (Orne et Basse-Normandie), du 24 octobre au 1er novembre 2020, la Mission Toussaint a rassemblé près de 90 missionnaires venus témoigner dans les campagnes en famille.

Témoigner de l’Évangile dans les petits villages de campagne, c’est possible. Du 24 octobre au 1er novembre, près de 90 missionnaires venus de différentes régions de France ont participé à Toussaint 2020, une mission conduite entre autres par des familles, dans deux paroisses rurales du Vald’Orne. L’objectif ? Aller à la rencontre des habitants, les écouter, les rencontrer et prier avec eux. Parmi ces missionnaires, des célibataires, des adultes, des adolescents, des enfants… Catherine Rolland, 37 ans, est venue de région parisienne afin de participer à cette mission avec trois de ses enfants. Elle compare son expérience à celle d’un téléphone portable qui, une fois branché sur le secteur, recharge sa batterie. « C’est très chargé de belles rencontres en vérité et concrètes. On ressort avec une grande joie et une espérance et cela nous permet de vivre notre foi de façon intense ».

J’ai saisi l’occasion de le rejoindre dans ce qu’il était en prenant ce qu’il y a avait sur la table, c’est-à-dire du calvados.

Parmi les personnes qui l’ont marquée, Michel, un septuagénaire du Ménil-Hermei, une commune de quelque 200 habitants. Lorsqu’il ouvre sa porte, cinq missionnaires, dont trois enfants, lui font face. S’il hésite un peu au début, le vieil homme fait rapidement entrer la petite troupe. « Malgré les masques, il a vu nos sourires et notre enthousiasme. Il nous a proposé à boire un petit quelque chose, et ses bouteilles se trouvant sur la table, j’ai saisi l’occasion de le rejoindre dans ce qu’il était en prenant ce qu’il y a avait sur la table, c’est-à-dire du calvados », raconte la mère de famille. « Nous étions transis par le froid et l’humidité, j’ai donc rajouté que cela nous réchaufferait et que nous ne pouvions pas passer en Basse-Normandie sans goûter le calvados. Éclats de rire de tout le monde ! ».

Mission Toussaint
L'équipe de missionnaires entoure Michel.

Partis pour un petit fond de calva, les missionnaires finissent par goûter aussi la liqueur de feuilles de vignes préparée par la compagne de Michel, et de fil en aiguille, à échanger autour de sujets beaucoup plus personnels. Divorcé, brouillé avec ses enfants, Michel leur raconte son histoire. « À ce moment-là, j’ai vraiment senti dans mon cœur qu’il avait une profonde tristesse. Nous avons parlé du pardon et de la miséricorde de Dieu et je l’ai invité à venir pardonner. Je lui ai dit qu’apprendre à aimer celui qui n’est pas prêt à nous pardonner, cela changeait nos cœurs, et que s’il n’y arrivait pas, il pouvait demander chaque jour la grâce du pardon. Puis nous avons été amenés à prier ensemble pour la paix dans sa famille. Le fait que l’on fasse cette prière pour lui, ça l’a beaucoup touché car il s’est senti aimé, quelles que soient les circonstances qui avaient pu le blesser. Il a eu les larmes aux yeux. Le Seigneur nous utilise pour transmettre l’amour qu’il a pour nous tous ».




Lire aussi :
Missionnaire à la campagne (2/3) : l’évangélisation une école de la vie au service du prochain

Tags:
campagneevangelisationmission
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement