Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 23 novembre |
Saint Clément Ier
home iconBelles Histoires
line break icon

Moissac : un commerçant fleurit l’abbatiale en hommage aux victimes de Nice

NB / ALETEIA

Nicolas Boutin - Publié le 06/11/20

Un fleuriste de Moissac (Tarn-et-Garonne) a fait don de ses invendus pour fleurir l’abbatiale de la ville en hommage aux victimes de l’attentat de Nice.

Que faire de ses stocks de fleurs d’invendus lorsque son commerce doit fermer pour cause de confinement ? Si certains ont choisi de donner leurs chrysanthèmes aux cimetières de leur commune, un fleuriste de Moissac (Tarn-et-Garonne) a décidé, lui, de rendre hommage aux victimes de l’attentat de Nice. Comment ? En proposant de fleurir l’abbatiale Saint-Pierre avec ses invendus. En effet, confinement oblige, il ne peut plus ouvrir son magasin et se retrouve avec des stocks importants sur les bras.

Le choix de faire don de ses fleurs à l’abbatiale ne doit rien au hasard. Quelques jours auparavant, jeudi 29 octobre, trois chrétiens ont été tués dans la basilique Notre-Dame de Nice. « J’ai été ému par cet attentat, j’en ai profité pour rendre hommage aux personnes qui sont décédées », confie à Aleteia le commerçant, Thierry Carénou. « J’ai contacté les sœurs pour leur demander si je pouvais fleurir le tympan de l’abbatiale et elles m’ont donné l’autorisation », explique-t-il.

fleurs église de Moissac
© Thierry Carénou

En plus des chrysanthèmes jaunes, mauves ou violettes qui ornent l’entrée de l’abbatiale, le fleuriste a pris soin de fabriquer une croix qu’il a glissé au milieu de quelques bouquets pour la déposer juste en dessous du tympan. « Je l’ai fabriqué moi-même, elle est très simple », rapporte le fleuriste. Les sœurs de la communauté Marie Mère de l’Église ont ensuite disposé les portraits des trois victimes de l’attentat de Nice : Nadine Devillers, 60 ans, Simone Barreto Silva, 44 ans, et le sacristain de 55 ans, Vincent Loquès.


Les trois victimes de l'attentat dans la basilique de Nice

Lire aussi :
Le témoignage des saints de la porte d’à côté

Tags:
Attentat de NiceCoronavirusReconfinement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Messe publique en France - Lyon
Agnès Pinard Legry
Reprise des messes : ce que l'on sait du futu...
Henri Quantin
Face à l’épidémie, êtes-vous thespien ou bocc...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement