Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconActualités
line break icon

Des messes de la Toussaint sous haute protection policière

THOMAS COEX / AFP

Des forces de l'ordre patrouillent devant le Sacré-Coeur, à Paris, le 30 octobre 2020.

Timothée Dhellemmes - Publié le 30/10/20

Au lendemain de l’attentat qui a visé la communauté catholique de Nice, ce jeudi 29 octobre, le ministre de l’Intérieur et des Cultes, Gérald Darmanin, a indiqué que 4.000 militaires supplémentaires seraient déployés aux abords des lieux de cultes, tout au long du week-end de la Toussaint.

« Nous nous mettrons en situation de protéger les lieux de culte, en particulier les églises, pour que la Toussaint puisse se dérouler dans les conditions qui sont dues ». C’est la promesse faite par Emmanuel Macron quelques heures après le terrible attentat dans la basilique de Notre-Dame de l’Assomption, à Nice, qui a fait trois morts parmi des chrétiens. Une promesse faite à quelques jours de la fête de la Toussaint. Quatre ans après l’assassinat du père Hamel, les catholiques ont été « une nouvelle fois attaqués« . Aussi le chef de l’État a annoncé un renforcement de l’opération Sentinelle : 7.000 militaires doivent être déployés sur le sol Français à partir de ce week-end, contre 3.000 habituellement.

Sur RTL vendredi, le ministre de l’Intérieur des Cultes, Gérald Darmanin, a précisé le renforcement des mesures de sécurité indiquant qu' »il y aura 4.000 militaires supplémentaires à partir de ce week-end, pour protéger les lieux de cultes ». Et d’ajouter qu’il y a d’ores et déjà « 100.000 policiers et gendarmes à la disposition des Français, pour pouvoir les protéger ».

À l’approche du reconfinement et alors que les messes publiques devraient être suspendues dès le 3 novembre prochain, la fête de la Toussaint est d’autant plus attendue par les catholiques. Suite à l’attentat de Nice, les messes dominicales pourraient se dérouler dans un climat particulier, proche de celui de Noël 2015, peut après les attentats du 13 novembre.

Le commissariat nous a demandé de leur communiquer les horaires des offices.

À Paris, le diocèse nous indique que la préfecture de police a pris contact avec Mgr Aupetit. Chaque paroisse doit être contactée pour faire le point. « Comme pour toutes les fêtes importantes, le commissariat nous a demandé de leur communiquer les horaires des offices. Cette fois-ci, nous avons également été contactés par Vigipirate », précise à Aleteia le père Antoine d’Eudeville, curé de Notre-Dame des Champs, une grande paroisse de la capitale.




Lire aussi :
L’attestation pour se rendre à la messe de la Toussaint ou au cimetière


WEB2-ATTENTAT DE NICE-AFP-000_8U46YX.jpg

Lire aussi :
Après l’attentat de Nice, pour les chrétiens « ne pas avoir peur, c’est d’abord vivre »

Tags:
Attentat de NiceMessesécuritétoussaint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement