Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 15 octobre |
Sainte Thérèse d'Avila
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Noël sera-t-il confiné ?

enfant devant crèche de noel

© Fred de Noyelle / Godong

Mathilde de Robien - Publié le 29/10/20 - Mis à jour le 30/10/20

Bien que l’espoir clamé haut et fort par Emmanuel Macron de fêter Noël en famille soit présent dans toutes les têtes, les chrétiens doivent peut-être dès à présent consentir à ce que Noël soit très différent des autres années.

« Nous verrons si nous pouvons cultiver l’espoir de célébrer en famille ce moment si précieux de Noël », a déclaré le chef de l’Etat mercredi 28 octobre lors de son allocution télévisée annonçant le reconfinement de la population jusqu’au 1er décembre. En d’autres termes, nous ne sommes même pas encore en position de pouvoir espérer… Olivier Véran, ministre de la Santé, s’est voulu un tout petit peu plus optimiste au micro de France Info ce jeudi 29 octobre matin : « Il faudra faire attention, être attentif, mais il faut pouvoir profiter des siens » a-t-il déclaré, en promettant : « Nous voulons tout faire pour que les Français puissent retrouver leur famille et leurs amis pour les fêtes de fin d’année ». Une once d’espoir repose notamment sur l’évolution des tests, censés être plus rapides et donc plus efficaces d’ici Noël.

Malgré ces démonstrations d’espérance de la part du gouvernement, il est légitime de se demander si, comme lors de la première vague, le confinement ne sera pas reconduit au-delà des quatre semaines annoncées. C’est ce qu’avance nos confrères d’Europe 1, assurant que selon leurs informations, l’exécutif envisagerait une durée de huit à douze semaines de confinement pour surmonter la deuxième vague. Par ailleurs, François Delfraissy, président du conseil scientifique, a précisé sur France Inter, au lendemain de l’allocution d’Emmanuel Macron : « Les fêtes de fin d’année seront différentes, elles se feront en petit comité et probablement sous le couvre-feu ». Autre indice peu encourageant, le 26 octobre dernier, l’agence Catholic News Agency (ACN) annonçait que le pape François n’officierait pas cette année la messe de Noël en présence de fidèles. Les cérémonies de Noël se dérouleraient « sous une forme privée », comme lors de la Semaine Sainte. Les messes de l’Avent et de Noël seront donc diffusées en ligne. Un confinement au long court qui signifierait peut-être aussi l’absence de messe de Noël, si les cultes demeurent interdits. Un coup dur pour les catholiques déjà privés de la messe de Pâques il y a six mois.

Cependant, si Noël semble à plusieurs égards « en danger », la foi des chrétiens les invite à se tourner vers l’essentiel, aussi dénudé soit-il : même s’il n’y a pas de messe à l’église ni de grands repas familiaux, rien ne pourra leur enlever cette joie profonde liée à la naissance de Jésus sur terre. Comme au printemps, et comme au temps des premiers chrétiens d’ailleurs, les foyers prendront pleinement conscience qu’ils sont de petites « églises domestiques ». Car n’oublions pas que la simple réunion de deux personnes au nom de Jésus fait réellement Église par la grâce de l’Ecclesia domestica. Et le Catéchisme de l’Église Catholique précise : « C’est ici, dans l’Eglise domestique, que s’exerce de façon privilégiée le sacerdoce baptismal du père de famille, de la mère, des enfants, de tous les membres de la famille, par la réception des sacrements, la prière et l’action de grâce, le témoignage d’une vie sainte, et par leur renoncement et leur charité effective ». Les catholiques ne seront pas abandonnés à leur triste sort : à partir de la Toussaint, Aleteia proposera des célébrations de la Parole afin de sanctifier à la maison le jour du Seigneur.




Lire aussi :
Un reconfinement pour sauver Noël : et si Esther Duflo avait eu raison ?

Tags:
NoëlReconfinement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
2
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
3
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
4
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
5
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
6
Agnès Pinard Legry
Y a-t-il eu plus d’abus sexuels dans l’Église que dans le reste d...
7
confession
Mgr Bruno Valentin
Et si le rapport Sauvé nous aidait à mieux confesser ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement