Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 23 novembre |
Saint Clément Ier
home iconSpiritualité
line break icon

Angélus : aimer, c'est ne pas être esclave des « idoles du monde »

PAPIEŻ FRANCISZEK

AP/Associated Press/East News

I.Media - Publié le 25/10/20

Lors de l'Angélus du 25 octobre médité depuis une fenêtre des appartements pontificaux, le pape François a indiqué qu'"aimer, c'est ne pas être esclave des idoles du monde".

Dieu invite à « ne pas laisser nos vies devenir l’esclave des idoles du monde », a déclaré le pape François lors de l’Angélus, le 25 octobre 2020. Il a rappelé que « tant qu’il y aura un frère ou une sœur à qui nous fermons notre cœur, nous serons encore loin d’être des disciples ».

Devant une place Saint-Pierre ensoleillée où s’était rassemblée une foule éparse, le souverain pontife a commenté l’Évangile du jour, qui portait sur « le double commandement de l’amour » que livre le Christ aux docteurs de la Loi. « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit », leur déclare le Christ, ajoutant aussitôt : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ».


Papież Franciszek

Lire aussi :
Angélus : « Chaque personne porte l’image de Dieu dans son cœur »

Ces deux commandements invitent, selon le chef de l’Église catholique, à « ne pas laisser nos vies devenir l’esclave des idoles du monde ». « Tant qu’il y aura un frère ou une sœur à qui nous fermons notre cœur, nous serons encore loin d’être des disciples comme Jésus nous le demande », a-t-il souligné. « Souvent nous oublions l’adoration de Dieu », a fait remarquer le 266e pape, alors qu’il s’agit du « noyau » de la prière. De la même façon, il arrive souvent que soit oublié l’écoute du prochain, alors que « nous avons beaucoup de temps pour bavarder », a-t-il déploré.

Violence au Nigéria

Après la prière de l’Angélus, le Pape a eu un mot pour le Nigéria, où de « violents heurts entre les forces de l’ordre et des jeunes manifestants » ont eu lieu. Il a appelé à éviter absolument la violence et à rechercher « l’harmonie sociale ».




Lire aussi :
Nigeria : « C’est comme si on nous faisait mourir à cause de notre foi »

Tags:
angelusPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Messe publique en France - Lyon
Agnès Pinard Legry
Reprise des messes : ce que l'on sait du futu...
Henri Quantin
Face à l’épidémie, êtes-vous thespien ou bocc...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement