Aleteia
Mardi 20 octobre |
Sainte Adeline
Spiritualité

Notre-Dame du Laus : la beauté comme chemin d’accès à Dieu

@Sanctuaire Notre-Dame du Laus

Mathilde de Robien - Publié le 16/10/20

Lieu des apparitions de la Vierge à Benoîte Rencurel entre 1664 et 1718, le sanctuaire Notre-Dame du Laus, à travers son cadre montagnard et sa dévotion particulière à Marie, invite à la beauté et à la contemplation. Un chemin d’accès direct à Dieu.

Situé au cœur des montagnes, à 900 mètres d’altitude dans les Alpes du Sud, le sanctuaire de Notre-Dame du Laus bénéficie d’un cadre exceptionnel. Un cadre qui invite à la contemplation de la beauté à travers la majesté des sommets et la splendeur des paysages. Un cadre que la Vierge Marie a justement choisi pour sa beauté et sa paix.

La beauté du lieu ouvre à la beauté du Ciel

Lorsque la Vierge Marie apparaît pour la première fois à Benoîte Rencurel, en 1664, elle insiste pour que la jeune bergère fasse construire un sanctuaire, non pas dans la carrière où se déroule leur rencontre, au-dessus de Saint-Etienne d’Avançon, village natal de Benoîte, mais au Laus. La Vierge dit à Benoîte « qu’il n’était pas nécessaire qu’on fit bâtir aucune chose en cet endroit-là, comme en effet le lieu était mal propre, et qu’elle avait fait le choix d’un autre, beaucoup plus agréable et revenant, à savoir le lieu du Laus, (…) lequel lieu à la vérité est un désert tout à fait charmant. »

LAUS
© Sanctuaire marial des Hautes-Alpes

La Vierge Marie conduit donc Benoîte vers un endroit charmant, agréable et revenant, plutôt qu’un lieu mal propre. C’est précisément là que la bergère pourra s’ouvrir à la beauté du Ciel. « Ainsi, le choix géographique de la Vierge Marie – son choix esthétique – est déjà un signe de l’importance de la beauté pour s’ouvrir à Dieu et aux autres », constate le père Ludovic Frère, recteur du sanctuaire. D’où l’importance de soigner les cadres de sa vie quotidienne, facilitant la rencontre avec Dieu et avec les autres. « Alors, quand vous choisissez un lieu de vacances, quand vous ouvrez votre téléviseur, quand vous vous branchez sur internet ou quand vous vous habillez le matin, demandez-vous si vous soignez le cadre de beauté de votre vie, qui seul permettra de vous ouvrir à la beauté invisible du Dieu vivant », exhorte le père Ludovic Frère. « Et rejetez fermement toute laideur qui y ferait obstacle ! C’est, me semble-t-il, le premier enseignement sur la beauté que nous offre le Laus. »




Lire aussi :
Notre-Dame du Laus : ils ont été touchés par la grâce des parfums

Beauté de la Vierge Marie

Il y a davantage dans le projet de Notre-Dame du Laus à intégrer la beauté. La beauté n’est pas seulement celle du cadre des montagnes. Elle est d’abord ce qui resplendit de la Vierge Marie elle-même. Au début des apparitions, la bergère parle d’une « belle Dame ». Une belle Dame dont la beauté a touché le cœur de Benoîte. Ainsi, le tout premier récit des apparitions rapporte les événements en ces termes : « Au pied du bois de Saint-Etienne, et dans un torrent où il y avait, sur le côté gauche en montant, un petit antre, vis-à-vis de ce petit antre, Benoîte gardait ses brebis, récitant son chapelet, lorsque tout à coup elle vit une belle Dame avec un petit enfant d’une beauté extraordinaire qu’elle tenait par la main. »

@Sanctuaire Notre Dame du Laus

Beauté de la Vierge et beauté de l’enfant qu’elle tient par la main, c’est-à-dire Jésus. « La beauté de la Vierge renvoie à la beauté plus sublime encore du Christ », souligne le recteur du sanctuaire. « Toute beauté est en référence au Christ, toute beauté authentique parle du Christ, toute beauté véritable renvoie à Dieu qui en est la source ».

Tout chrétien, en tant que disciple missionnaire, est invité à contempler la beauté, pour présenter cette beauté aux autres, afin qu’elle leur parle de Dieu. « Or le premier lieu du témoignage de la beauté, c’est notre manière de vivre. Nos contemporains sont très sensibles à la crédibilité. Si nous cherchons à avoir de belles paroles sur les autres, un beau regard sur la vie, un beau rapport aux choses de la terre, alors nous sommes crédibles quand nous confessons un Dieu beau qui nous rend beaux. »

« Un Dieu beau qui nous rend beaux »

Etre beau, avoir une vie belle. Quel projet exigeant! Exigeant mais pas impossible. Car la grâce donne à chacun la possibilité d’être au quotidien artiste de sa propre vie, et d’en faire une œuvre d’art. « Il me semble essentiel de nous réapproprier cette notion de vie comme œuvre d’art à accomplir, d’autant qu’elle se fonde réellement sur la foi chrétienne, puisqu’elle est un prolongement de l’accueil de l’Esprit Saint comme artiste de nos vies », renchérit le père Ludovic Frère. « Parler de la vie comme une œuvre d’art à réaliser, c’est reconnaître que l’être humain n’est pas simplement « fait par Dieu », mais qu’il collabore à l’œuvre que Dieu veut faire de lui et en lui : l’homme est lui-même artiste de sa propre vie, construisant sa vie avec la grâce de Dieu ». Détaillons ici deux pistes, l’une spirituelle et l’autre humaine, pour faire de sa vie une œuvre d’art.

Intercession de la Vierge Marie

S’il est une personne qui est la plus à même de rendre beau ce que nous faisons, c’est bien la Vierge Marie. En étant à la fois un modèle et une aide. « Elle qui s’est totalement donnée à l’artiste qu’est l’Esprit Saint, elle nous aide à vouloir faire de nos vies des œuvres d’art », explique Ludovic Frère. « Plus qu’une aide sous forme de modèle, nous recevons de la Vierge Marie des grâces d’embellissement de nos vies. Quand nos vies passent par Marie pour rejoindre le Seigneur, elles s’en trouvent plus belles. Pour tous nos actes bons et nos prières, la Vierge Marie fait de même : elle prend ce que nous faisons de pas toujours très beau, elle l’embellit et le présente à son Fils en disant : « Regarde comme c’est beau, ce que nos enfants ont fait ! ».


children, nature, parents, flowers,

Lire aussi :
Comment familiariser ses enfants avec la beauté ?

Etre à l’écoute de ce qui est original en soi

Le pape François, dans son exhortation à la sainteté Gaudete et Exsultate, évoquait les saints de cette manière : « Il y a des témoins qui sont utiles pour nous encourager et pour nous motiver, mais non pour que nous les copiions, car cela pourrait même nous éloigner de la route unique et spécifique que le Seigneur veut pour nous. » Chaque personne est appelée non pas à être copiste (quand bien même on copierait un saint !) mais bien artiste. « Nous ne devons pas être des copieurs des autres, mais des artistes originaux de nos vies », précise Ludovic Frère. « Parfois, nous avons peur de laisser cette originalité s’exprimer. Nous pensons qu’il faut nous conformer à des modes, à des façons d’être des familles chrétiennes, à la façon de réussir sa vie, à la manière de vivre sa foi. Mais il n’y a pas d’artiste sans originalité, et pas de belle vie commune sans expression de l’originalité de chacun. »

Si chacun s’efforce de rendre sa vie belle, le monde n’en sera que plus beau. Alors s’il est une question à garder en tête, ne serait-elle pas, comme le propose le recteur du sanctuaire : est-ce que, lorsque je quitterai ce monde, il sera plus beau qu’avant que je n’y entre ?

En partenariat avec

Sanctuaire Notre-Dame du Laus




Lire aussi :
Convertissez-vous à la patience avec Benoîte Rencurel

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
beauténotre dame du lausVierge Marie
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Agnès Pinard Legry
Avec le couvre-feu à 21h, les paroisses contr...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
MORNING
Cerith Gardiner
Dix paroles inspirantes pour commencer sa jou...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement