Aleteia
Mardi 27 octobre |
Bienheureuse Emeline
Actualités

IVG : l’Académie de médecine s’oppose à son tour à l’allongement du délai légal

Mocha.VP/Shutterstock

Agnès Pinard Legry - Publié le 13/10/20

Alors que les députés ont voté en première lecture une proposition de loi visant notamment à allonger le délai légal d’accès à l’IVG de 12 à 14 semaines, plusieurs organisations dénoncent cette mesure.

L’Académie nationale de médecine s’est opposée lundi 12 octobre à l’allongement du délai légal d’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) de 12 à 14 semaines, adopté le 8 octobre en première lecture à l’Assemblée nationale. « En portant ce délai à 16 semaines d’aménorrhée, on augmente le recours à des manœuvres chirurgicales qui peuvent être dangereuses pour les femmes et à une dilatation du col plus importante susceptible de provoquer des complications à long terme comme un accouchement prématuré », a ainsi souligné l’Académie.

L’allongement entrainera inéluctablement une augmentation significative des complications à court ou à long terme.

Les membres de l’Académie estiment d’une part que l’allongement du délai à 16 semaines d’aménorrhée ne répond « à aucune demande légitime des femmes qui espèrent au contraire une prise en charge plus rapide, avec le risque d’augmenter le délai de leur démarche », et d’autre part que l’allongement entrainera inéluctablement « une augmentation significative des complications à court ou à long terme ».

Société savante dont l’objectif est le développement et le progrès « sous toutes leurs formes » de la gynécologie et de l’obstétrique, le CNGOF a également pris position il y a quelques jours contre la proposition de loi. Se déclarant « préoccupé par la santé, le bien-être et la liberté des femmes, conformément à l’esprit de la loi Veil, qui ne faisait pas de l’IVG un moyen de contraception », il affirme que « loin d’améliorer les droits des femmes dans notre pays », cette proposition de loi va « contribuer à les détériorer ».




Lire aussi :
IVG : l’Ordre des médecins fustige la suppression de la clause de conscience

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Avortement
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Avion-chapelle
Agnès Pinard Legry
Aménagée dans un avion, cette chapelle est un...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement