Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 01 décembre |
Saint Charles de Foucauld
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

IVG : l’Ordre des médecins fustige la suppression de la clause de conscience

DOCTEUR-e1602430154979.jpg

mamagio / Shutterstock

Domitille Farret d'Astiès - publié le 11/10/20 - mis à jour le 04/07/22

L’Ordre des médecins a réagi à la disparition de la clause de conscience spécifique relative à l'IVG adoptée en première lecture par les députés le 8 octobre 2020.

« L’Ordre des médecins tient à réaffirmer que ni la disparition de la clause de conscience, ni l’allongement des délais légaux d’accès à l’IVG de 12 à 14 semaines, ne permettront de répondre aux difficultés qui peuvent, aujourd’hui encore, se poser à nos concitoyennes souhaitant avoir recours à une IVG ». Dans un bref communiqué diffusé samedi 10 octobre 2020, le conseil national de l’Ordre national des médecins s’est prononcé suite à l’adoption le 8 octobre en première lecture par l’Assemblée nationale d’une proposition de loi visant à supprimer la clause de conscience spécifique des personnels de santé à propos de l’IVG, ainsi qu’à allonger le délai pour avorter.

La suppression de la clause de conscience spécifique aux IVG dispose « qu’un médecin ou une sage-femme n’est jamais tenu de pratiquer une interruption volontaire de grossesse ». L’Ordre s’oppose en particulier à la disparition de cette clause et revendique une « prise en charge de qualité, invitant l’État à prendre des « engagements forts et un investissement important dans la stratégie de prise en charge ». Il regrette « que le gouvernement ne se soit pas clairement prononcé contre cette proposition de loi » et déplore « l’inaction et l’impréparation de l’exécutif ».

Pour sa part, le Collège national des gynécologues-obstétriciens français (CNGOF) avait fait savoir son opposition à une telle mesure, affirmant que « loin d’améliorer les droits des femmes dans notre pays », cette proposition de loi allait « contribuer à les détériorer ».


médecin pensif

Lire aussi :
IVG : la clause de conscience des professionnels de santé en danger

Tags:
AvortementBioéthiqueSanté
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement