Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
home iconActualités
line break icon

Deux ans après son enlèvement au Niger, le père Pierluigi Maccalli a été libéré

Pier LUIGI MACCALLI

TGCom24

Père Pierluigi Maccalli.

Timothée Dhellemmes - Publié le 09/10/20

Le prêtre missionnaire italien Pierluigi Maccalli fait partie des quatre otages libérés dans la nuit de ce mercredi 7 octobre, au Mali. Le 17 septembre 2018, huit djihadistes armés avaient débarqué de nuit à son domicile, au Niger, et l’avaient enlevé.

Deux ans presque jour pour jour après son enlèvement dans le sud-ouest du Niger, le père Pierluigi Maccalli retrouve enfin la liberté. Le religieux, membre des Société des missions africaines (SMA), était détenu par les djihadistes du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (Gsim), du chef touareg malien Iyad Ag Ghaly. Trois de ses codétenus ont également été libérés : l’humanitaire française Sophie Pétronin, l’opposant malien Soumaïla Cissé et un autre Italien, Nicola Chiacchio.

Une vidéo qui daterait du 24 mars 2020

Au Printemps dernier, le père Pierluigi Maccalli était apparu dans une vidéo de 24 secondes sur le site d’un journal religieux nigérian, en compagnie de son compatriote Nicola Chiacchio, prouvant ainsi que les deux hommes étaient encore en vie. Barbes épaisses, habillés d’une robe traditionnelle et le timbre de voix éraillé, les deux hommes se présentaient en français, visiblement très fatigués.

Je pense qu’il a représenté une présence encourageante aussi pour les autres autour de lui.

L’annonce de leur libération a été vécue comme un immense soulagement en Italie. « C’est un homme habitué aussi à l’Afrique et à ses difficultés et donc au désert. En ces longs jours d’attente, je pense que la prière l’a soutenu mais aussi le souvenir de la Bible, des psaumes et je pense qu’il a représenté une présence encourageante aussi pour les autres autour de lui », a déclaré à Vatican News le père Antonio Porcellato, supérieur général de la SMA. Chaque 17 du mois, le diocèse de Crema d’où le père Pierluigi Maccalli était originaire, dans le nord de l’Italie, organisait une messe ou une veillée de prière à son intention. Ils n’ont jamais perdu espoir de le voir revenir vivant.

Pour obtenir ces quatre libérations, de nombreuses sources affirment qu’une rançon aurait été versée, ainsi que la libération de dizaines djihadistes, dans le nord du Mali.


Sophie Pétronin

Lire aussi :
« Maman, maman ! » les retrouvailles poignantes de Sophie Pétronin avec son fils

Tags:
Afriqueliberationmalimissionnairenigerotagepretre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Soizic et Marin de Vasselot
Claire de Campeau
Le Fournil Bethléem : la reconversion d'un co...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement