Aleteia
Mardi 27 octobre |
Bienheureuse Emeline
Culture

Les orgues en France, un patrimoine époustouflant

Pom² I CC BY-SA 3.0

Orgue de la cathédrale d'Albi.

Elisabeth Bonnefoi - Publié le 07/10/20

Miraculeusement sauvé des flammes, le grand orgue de Notre-Dame de Paris vient d’être démonté pour être restauré et remonté en 2024. L’orgue de la cathédrale de Nantes est, quant à lui, irrémédiablement réduit en cendres et au silence. Soutien indéfectible à la prière, l'orgue a une place essentielle dans la liturgie. Mais savez-vous combien il en existe en France ?

En France, l’inventaire lancé par le ministère de la Culture en 1980, l’année du patrimoine, a duré 20 ans. Il faisait état de 8.500 instruments. Mais il y en aurait 10.000, selon l’association Orgue en France qui rassemble des centaines d’associations d’Amis des orgues. Depuis 2017, elle est d’ailleurs chargée par le ministère de la Culture de constituer un inventaire dématérialisé des orgues en France métropolitaine.

Les orgues les plus anciens datent de la fin du XVe siècle et on en fabrique encore. L’Est demeure la région la plus riche en la matière grâce à la présence de véritables dynasties de facteurs d’orgue, comme les Silbermann au XVIIIe siècle ou les Callinet au XIXe siècle. L’Alsace compte à elle seule plus de 1.200 orgues, la Lorraine près de 1.000 et le Limousin, région la plus pauvre en orgues, 40. Paris pour sa part possède un ensemble exceptionnel de 250 orgues, dont 126 appartiennent à la Ville de Paris.

Orgue de Saint-Eustache
© Wikimedia commons - Michael D. Hill Jr.
Orgue de Saint-Eustache, Paris.

Depuis la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État, les orgues des édifices du culte catholique appartiennent à l’État ou à des collectivités publiques, essentiellement à des communes. Les orgues présents dans les églises avant 1905 sont grevés d’une affectation au culte permanente, gratuite et exclusive. Il faut donc une autorisation du propriétaire public et l’avis du clergé affectataire pour donner un concert d’orgue. 

La protection des orgues en France

Aujourd’hui, plus de 1.450 orgues (sur 10.000) sont protégés au titre des monuments historiques. La 5e section de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture (CNPA) est consacrée à la protection des instruments de musique anciens, dont les orgues. Dans son Guide pratique, mis en ligne en 2019, le ministère de la Culture raconte : « À partir de 1840, plusieurs buffets (le meuble) d’orgues remarquables sont classés en même temps que les cathédrales où ils sont conservés. Il faut attendre le XXe siècle pour que l’instrument bénéficie d’une protection juridique spécifique. Il convient désormais de protéger de façon homogène le buffet et la partie instrumentale. Les critères généraux de protection [du patrimoine] s’appliquent aussi pour les orgues : intégrité, ancienneté, unicité ou rareté, intérêt technique, artistique ou scientifique, notoriété de l’auteur, lien avec un personnage ou un événement historique, représentativité, lien avec un immeuble protégé ».

Orgue de l'église St Roch
© Photo Jean-François Fortchantre
Le grand orgue de Saint-Roch à Paris.

La restauration complète de l’orgue de la cathédrale d’Amiens fait partie des grands chantiers actuellement dans les tuyaux. Celle du grand orgue de l’église Saint-Merry, à Paris, dont Couperin et Saint-Saëns ont été titulaires, devrait être lancée en 2021. Mais la majorité des instruments de nos églises se contente d’un entretien minimal, si toutefois un organiste ou une association s’y intéresse. L’inventaire en cours recense aussi les orgues abandonnés… 


LUNEVILLE ORGAN

Lire aussi :
L’orgue invisible de l’église Saint-Jacques de Lunéville

Parmi les orgues construits récemment, citons celui de Saint-Laurent du Bourg d’Oisans, dont le buffet est une colonne de lumière, ou celui de la cathédrale d’Orange inauguré en 2019. À Paris, le projet d’un orgue-carillon inédit pour l’église Sainte-Claire (19e) pourrait donner un nouveau souffle à la facture d’orgues. La conservation de ce patrimoine religieux abondant et diffus n’est pas simple. Les petites communes n’ont pas les moyens de prendre en charge des chantiers qualifiés et coûteux. Et la baisse de la pratique religieuse n’incite pas à entretenir un instrument qui ne sert plus ou trop rarement.

Pour découvrir notre sélection des plus beaux orgues de France, cliquez sur le diaporama :

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
FranceMusiqueorguePatrimoine
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Avion-chapelle
Agnès Pinard Legry
Aménagée dans un avion, cette chapelle est un...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement