Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 21 mai |
Saint Constantin Ier le Grand
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Accord Chine-Vatican : un évêque chinois présente sa démission

flags

esfera | Shutterstock

Timothée Dhellemmes - publié le 06/10/20

Evêque de Xiapu, dans l'ouest de la Chine, devenu évêque auxiliaire en 2018 suite à l'accord entre le Saint-Siège et le régime communiste chinois, Mgr Vincent Guo Xijin vient d'annoncer qu'il renonçait à sa charge. Issu de l’Église clandestine, il explique avoir reçu des pressions de la part du gouvernement depuis plusieurs années. 

“Je ne veux pas être un obstacle au progrès”, a lancé ce dimanche 4 octobre Mgr Vincent Guo Xijin, l’évêque auxiliaire chinoins de Xiapu, à l’est du pays, comme le rapporte l’agence AsiaNews. Un brin ironique, il faisait bien sûr allusion à l’accord entre le Vatican et la Chine, signé le 22 septembre 2018 et qui prévoit que les nominations d’évêques soient le fruit d’un “dialogue” entre le Saint-Siège et le gouvernement communiste chinois.

Issu de l’Eglise clandestine, Mgr Vincent Guo Xijin avait été consacré évêque de Xiapu en juillet 2016, diocèse dont il était déjà évêque depuis 2008. Reconnu comme l’évêque légitime du diocèse par le Pape, Mgr Guo Xijin ne l’a jamais été par les autorités communistes chinoises. Par le passé, il a été emprisonné à plusieurs reprises, puis condamné à du travail forcé par le régime communiste.

Rétrogradé évêque auxiliaire en 2018

En 2018, suite à l’accord entre le Saint-Siège et la Chine, il avait été alors contraint de devenir évêque auxiliaire au profit de Mgr Vincent Zhan Silu, autrefois évêque de l’Église officielle, excommunié par le Saint-Siège.

Depuis 2018, Mgr Vincent Guo Xijin espérait que le Vatican revienne sur sa décision de le rétrograder au poste d’auxiliaire, et surtout, sur certaines disposition de l’accord passé avec le régime chinois. “Cela vaut la peine de continuer”, a pourtant récemment déclaré le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège, Mgr Parolin, ouvrant la voie à un renouvellement de l’accord.

Je ne suis pas en phase avec mon temps.

Face à une telle situation, Mgr Vincent Guo Xijin a décidé de se retirer “pour une vie de prière” et de renoncer à sa charge. “Je ne suis pas en phase avec mon temps”, a-t-il lancé, “c’est pourquoi j’ai décidé de renoncer en envoyant ma résignation au Saint-Siège le mois dernier”. Le prélat a annoncé ne plus participer à aucun événement public et quitter définitivement l’administration du diocèse. “Mes fidèles, a-t-il déclaré encore, vous devez vous rappeler que votre foi est en Dieu et non en l’homme”.


POPE AUDIENCE

Lire aussi :
Chine : première ordination d’un évêque depuis l’accord avec le Vatican

Tags:
Chrétiens en ChineÉvêqueVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement