Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 26 juillet |
Saints Anne et Joachim
home iconSpiritualité
line break icon

Le pape François encourage les fidèles à lire les Saintes Écritures

Tekindemir | Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - avec I.Media - Publié le 01/10/20

Dans Scripturae Sacrae affectus, une lettre apostolique publiée le jour du 1.600e anniversaire de la mort de saint Jérôme, le 30 septembre 2020, le pape François rend hommage au traducteur de la Bible en latin, et nous invite à s'y plonger régulièrement.

Articulée en dix pages, rédigée en italien et traduite en huit langues, dont le latin, la lettre apostolique Scripturae Sacrae affectus (l’affection pour les Saintes Écritures, en latin), a été publié ce mercredi 30 septembre, le jour du 1.600eanniversaire de la mort de saint Jérôme. Le pape François y appelle chacun à « aimer ce que [saint] Jérôme a aimé », c’est-à-dire à trouver dans le « trésor des Saintes Écritures un désir inquiet et passionné d’une connaissance plus grande du Dieu de la Révélation ».




Lire aussi :
Jérôme, un géant de la foi qui avait le sang chaud

S’il retrace dans un premier temps la vie, le parcours intellectuel et l’œuvre de saint Jérôme de Stridon (c. 345-420), figure majeure du « siècle d’or de la Patristique » et rédacteur de la Vulgate, la traduction latine de la Bible, le pape François démontre dans un second temps « l’actualité de son message et de ses enseignements, à partir de sa grande affection pour les Écritures », en tirant de nombreux enseignements pour le monde contemporain. Il existe un « analphabétisme » actuel, qui ne touche pas seulement le secteur religieux, regrette le souverain pontife. Ce dernier appelle à pallier « le manque de connaissances herméneutiques qui nous rendent interprètes et traducteurs crédibles de notre propre tradition culturelle ».

Le christianisme vous rend héritiers d’un patrimoine culturel inégalable dont vous devez prendre possession. Passionnez-vous de cette histoire qui est vôtre »

Un défi lancé aux jeunes et aux universités

Dans cette perspective, le chef de l’Église catholique lance un défi aux jeunes en leur demandant de partir à la recherche de leur héritage. « Le christianisme vous rend héritiers d’un patrimoine culturel inégalable dont vous devez prendre possession. Passionnez-vous de cette histoire qui est vôtre », exhorte-t-il. Le Pape demande par ailleurs que soit promue « une formation étendue à tous les chrétiens, pour que chacun devienne capable d’ouvrir le livre sacré ». Il déplore en effet que « la richesse de l’Écriture [soit] malheureusement ignorée ou minimisée par beaucoup ». Et pousse les universités et les chercheurs à s’emparer du sujet. « Tout au long des siècles, la soif de Dieu a enflammé de grand esprits et la maturation de la vie spirituelle a contaminé des théologiens et des philosophes, des artistes et des poètes, des historiens et des scientifiques », écrit-il encore.




Lire aussi :
Quels passages de la Bible lire aux enfants le soir ?

L’étude de l’Écriture telle qu’abordée par saint Jérôme montre qu’elle est vectrice de communion car « nous ne pouvons pas lire seuls ». « C’est seulement dans cette communion avec le Peuple de Dieu, dans ce “nous” que nous pouvons réellement entrer dans le cœur de la vérité que Dieu lui-même veut nous dire ». Le Pape a par ailleurs rappelé que l’Ancien Testament, sur lequel saint Jérôme a particulièrement travaillé, était « tout entier indispensable » pour comprendre le Christ. « L’Ancien Testament n’est pas un vaste répertoire de citations qui démontrent l’accomplissement des prophéties en la personne de Jésus », mais une « lumière » essentielle pour la comprendre.

Traduire la Bible, aujourd’hui encore

Enfin le souverain pontife insiste sur l’importance qu’accorde saint Jérôme à la logique d’inculturation des textes sacrés : « la Bible a besoin d’être constamment traduite dans les catégories linguistiques et mentales de chaque culture et de chaque génération, y compris dans la culture sécularisée globale de notre temps ». Sans cet effort, la Bible apparaît à bien des gens comme écrite dans « un alphabet inconnu et dans une langue obscure ». Et le Pape de conclure, « le traducteur est un constructeur de pont ». Traduire équivaut à « un acte d’hospitalité linguistique », et promeut une « culture de la rencontre ».




Lire aussi :
La Bible traduite en langue pazande, 4 millions de personnes vont pouvoir la lire


Bible ouverte

Lire aussi :
La traduction de l’Évangile, la plus pertinente des missions ?

Tags:
BibleJérôme de StridonPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
2
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
3
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en oeuvre du pass sanitaire dans les lieux de cu...
4
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
5
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
6
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
7
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement