Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Saint Patern de Vannes
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

Unplanned, un film dont on ne peut sortir que bouleversé

unplanned

Michael Kubeisy

Unplanned

Michel Aupetit - publié le 24/09/20

L’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, a vu en avant-première « Unplanned », ce film basé sur l’histoire vraie d’Abby Johnson, une jeune directrice de l’équivalent américain du Planning Familial, devenue militante « pro-life » après avoir assisté à un avortement. Il livre ici son avis, en tant que prêtre mais aussi en tant que médecin.

J’ai pu visionner le film Unplanned. C’est un film dont on ne peut sortir que bouleversé. Il est tiré d’une histoire vraie qui correspond à de nombreuses situations que j’ai déjà pu rencontrer jadis comme médecin puis comme prêtre. Il me semble traiter avec délicatesse la question de l’avortement. Il décrit comment une femme en voulant aider sincèrement d’autres femmes confrontées à cette épreuve, a peu à peu éteint sa conscience pour se mettre au service d’une cause qu’elle croyait juste.

La rencontre avec des personnes en souffrance, un peu perdues, nous fait entrer directement en empathie avec elles. La réalité de l’acte posé, parce qu’il concerne un être invisible à nos yeux, apparaît de prime abord moins évidente. Cependant, la prise de conscience de ce qu’est vraiment l’avortement déclenche un véritable changement du regard, une conversion du cœur et quelquefois aussi une forte culpabilité qu’il faut savoir accompagner avec douceur.




Lire aussi :
“Unplanned”, l’histoire vraie d’une ex-directrice d’un centre d’avortement

Ce film courageux a le mérite de traiter un sujet aujourd’hui tabou et de le faire à partir d’un fait réel. Il reflète ce que vivent bien d’autres femmes qui n’ont parfois pas la chance d’être accompagnées par un homme aimant et responsable comme celle dont il est question dans le film. Il faut dire un grand merci au producteur, au réalisateur et au distributeur de ce film qui devra être accompagné lors de sa diffusion d’un débat avec des professionnels et des personnes concernées, en particulier des femmes qui ont été confrontés à cette souffrance d’avoir à prendre une décision douloureuse ou qui ont souffert du syndrome post avortement dont on parle trop peu et qui est pourtant fréquent.

Afin de ne pas susciter de polémique autour de ce sujet délicat, Saje Distribution a choisi de ne pas projeter ce film dans les salles de cinéma. Elle encourage des projections privées, en ligne, disponibles dès le 1er octobre sur sa plateforme. Le film est déconseillé aux moins de 16 ans, « à moins d’être accompagné par un adulte ».


in thought

Lire aussi :
Il y a eu 232.000 avortements en 2019, un record

Tags:
AvortementCinémaMichel Aupetit
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement