Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconActualités
line break icon

La dévotion méconnue de Juliette Gréco pour la Vierge Marie 

ROBERT DOISNEAU

© Atelier Robert Doisneau

Juliette Gréco.

Raphaëlle Coquebert - Publié le 24/09/20

Les hommages rendus à Juliette Gréco, décédée le 23 septembre à 93 ans, encensent dans un même élan la chanteuse de premier plan et la femme émancipée qu’elle fut. Qui sait qu’une âme mystique se cachait derrière cette iconoclaste ?

Elle déboulait sur scène, nouée par le trac, silhouette menue invariablement noire, yeux charbonneux rehaussés de khôl noir, et très vite prenait possession des lieux : à la première note de musique, sa voix s’emballait, ses mains se déployaient. Elle laissait libre cours à sa passion de chanter, qui l’habita jusqu’à son dernier souffle. Car si elle fut aussi une actrice prolixe, c’est par la chanson qu’elle conquit le Saint-Germain-des-Prés de l’après-guerre, et dans la foulée le public.

Elle a interprété Sartre, Raymond Queneau, Jacques Prévert, Robert Desnos, Aragon et Eluard… et travaillé avec les plus grands : Brel, Aznavour, Trenet, Gainsbourg, Guy Béart, ou Léo Ferré. Elle incarne la femme moderne, libre de ses choix, collectionnant à son gré amants et amantes. Ne revendiquait-elle pas haut et fort sa sympathie pour les idéologies révolutionnaires, deux avortements, une tentative de suicide ?

L’empreinte indélébile de la foi reçue

Derrière cette façade de « femme libérée », l’interprète de Déshabillez-moi était aussi une femme fragile, en quête d’amour : abandonnée par son père, délaissée par sa mère, elle reconnaît dans son autobiographie Je suis faite comme ça, Mémoires, (Flammarion, 2012) avoir été séduite enfant par la foi catholique. Placée avant-guerre dans une pension de religieuses, elle est sensible à l’atmosphère de paix qu’elle y trouve et se sent une âme mystique. Tout vole en éclats à la suite des agissements d’une sœur déséquilibrée. Juliette perd la foi. En dépit de ce triste épisode, elle évoque ce temps avec bienveillance : « J’ai reçu une éducation catholique et appris les valeurs du partage, le respect de l’autre, les règles de politesse et de bienséance ».

Evacua-t-elle pour autant la religion de sa vie ? Il ne semble pas. Elle chérissait les figures du Christ et de la Vierge. Ainsi tint-elle ses propos quelque peu provocateurs, mais à son image, dans L’Humanité du 27 janvier 2012 : « La religion m’a fondée d’abord parce que je trouve que le Christ est un formidable communiste. J’ai une grande dévotion, pour sa mère parce que je trouve qu’on s’est foutu de sa figure dans les grandes largeurs. On n’a pas le droit de mépriser une femme comme on l’a méprisée ». Une figure du féminisme séduite par la Vierge Marie ! Juliette Gréco n’a pas fini de nous surprendre.




Lire aussi :
Exclusif : le Top 10 de la nouvelle scène chrétienne

Tags:
dévotionVierge Marie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement