Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 27 juillet |
Sainte Nathalie et ses compagnons
home iconActualités
line break icon

Allongement du congé paternité à un mois, dont sept jours obligatoires

Liudmila Fadzeyeva | SHUTTERSTOCK

Mathilde de Robien - Publié le 24/09/20 - Mis à jour le 24/09/20

Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi 23 septembre l'allongement du congé paternité, porté de 14 jours actuellement à 28 jours, dont sept jours seront obligatoires. Une mesure prise avant tout dans un souci d’égalité entre les hommes et les femmes.

« Lorsqu’un enfant arrive au monde, il n’y a aucune raison que ce soit seulement la maman qui s’en occupe », a déclaré le chef de l’Etat dans une allocution postée le 23 septembre sur Instagram annonçant l’allongement du congé paternité. Une affirmation qui cherche à souligner l’importance du rôle du père, dans le soutien apporté à la jeune mère et dans le développement du nouveau-né, ainsi que le recommandait le rapport rendu début septembre par la Commission Cyrulnik sur les « 1.000 premiers jours » de l’enfant. Mais c’est aussi une déclaration qui prête, un peu, à sourire, lorsqu’on réalise que celui qui vante la paternité, au point de rendre obligatoire sept jours de congé à l’occasion d’une naissance, a, cet été, légalisé la PMA pour toutes, écartant de fait les pères de la procréation.

Un droit… assorti d’une contrainte

« Nous allons porter le congé paternité à un mois, un mois au sein duquel il y aura sept jours obligatoires pour chaque jeune papa », a déclaré le chef de l’Etat. Le congé paternité va donc doubler, passant de 11 à 25 jours pris en charge par la Sécurité sociale. S’y ajouteront les trois jours de congé de naissance dus par l’employeur. Ainsi, la France va « rejoindre le peloton des cinq pays européens les plus avancés dans ce domaine », l’Espagne, la Finlande, la Norvège, et le Portugal, précise l’Elysée. Outre son allongement, le congé paternité deviendra en partie obligatoire, sous peine d’une amende de 7.500 euros pour l’employeur, comme pour les huit semaines obligatoires du congé maternité.

Une mesure qui sera inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2021 et effective le 1er juillet prochain. On estime qu’elle coûtera 500 millions d’euros de plus par an à la branche Famille. Comme le martèle Emmanuel Macron, cette mesure vise avant toute chose l’égalité entre les hommes et les femmes, « grande cause du quinquennat ». Elle est notamment destinée à favoriser une plus grande égalité dans le partage des tâches et ce, dès les premiers jours de l’enfant.


Father; Son; Goodbye ; Work;

Lire aussi :
Comment être un bon père lorsqu’on travaille beaucoup ?

Tags:
Emmanuel Macronpaternite
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
2
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
3
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
4
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
5
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
6
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
7
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement