Aleteia
Mardi 27 octobre |
Bienheureuse Emeline
Culture

"Unplanned", l'histoire vraie d'une ex-directrice d'un centre d'avortement

Bande d'annonce "Unplanned".

Mathilde de Robien - Publié le 20/09/20

Basé sur le récit autobiographique d’Abby Johnson, le film "Unplanned" (Non planifié), dont la sortie avait été fortement remarquée aux Etats-Unis en mars 2019, sera disponible en ligne pour des projections privées à partir du 1er octobre.

« Le film n’a guère de chance de traverser l’Atlantique », pariait, en avril 2019, un de nos confrères dans les colonnes du Monde. C’était sans compter l’audace de Saje Distribution, société spécialisée dans la diffusion de films d’inspiration chrétienne, de distribuer dans l’Hexagone ce film produit par Pure Flix. Unplanned est l’histoire vraie d’Abby Johnson, jeune directrice de Planned Parenthood, l’équivalent américain du Planning Familial, devenue militante « pro-life » après avoir assisté à l’avortement par aspiration d’un fœtus de treize semaines. Taxé, à tort, de propagande anti-avortement, le film a rencontré un franc succès lors de sa sortie en salles aux États-Unis : 6 millions de dollars de recettes en un week-end, 21 millions de dollars de Box-Office et quatrième place au classement des sorties de la semaine. Un succès inattendu, au vu de la complexité du sujet abordé.

Choix du E-Cinéma

Afin de ne pas susciter de polémique autour de la question de l’avortement, sujet délicat, intime et particulièrement clivant, Saje Distribution a choisi de ne pas projeter ce film dans les salles de cinéma. Elle encourage des projections privées, en ligne, disponibles dès le 1er octobre sur sa plateforme, suivies autant que possible d’échanges avec des personnes ayant une solide expérience d’accompagnement sur la question de l’avortement. Ceci afin que les téléspectateurs puissent poser des questions et exprimer leurs réactions. Attention, certaines scènes, qui ne cachent pas l’aspect crû et violent d’un avortement, peuvent heurter la sensibilité du public. Le film est d’ailleurs déconseillé aux moins de 16 ans, « à moins d’être accompagné par un adulte ».

Un esprit de dialogue et de bienveillance

A l’heure où sont autorisées les interruptions médicales de grossesse pour détresse psychosociale jusqu’au neuvième mois, et où un rapport parlementaire propose à nouveau d’allonger le délai de recours légal à l’IVG de douze à quatorze semaines, la diffusion de ce film pourrait passer pour du militantisme. Mais si le film prend clairement la défense de l’enfant à naître, il ne s’apparente nullement à de la propagande, comme l’ont dénoncé ses détracteurs. Les « pro » et les « anti-IVG » sont entendus, sans que leurs positions ne soient jugées ou ridiculisées. Un aspect que la société de distribution a jugé intéressant et source de dialogue et de réflexion : « Notre souhait est de pouvoir contribuer à une réflexion ouverte sur le sujet délicat et controversé de l’avortement bien au-delà de la seule question du pour ou du contre ».

Un esprit de dialogue et de bienveillance que recherche également Abby Johnson lorsqu’elle préface ainsi son récit autobiographique (à paraître aux Éditions du Livre Ouvert en novembre 2020) : « J’ai passé des années sur la ligne de front entre les défenseurs pro-choix et ceux pro-vie. De quel côté ? Des deux. Comme il est facile de supposer que ceux de “notre” camp sont justes, sages et bons ; tout comme ceux de “leur” camp sont perfides, insensés et menteurs. J’ai trouvé de la justesse, du bien et de la sagesse des deux côtés. J’ai trouvé de la folie, de la perfidie et du mensonge des deux côtés également. J’ai vu comment de bonnes intentions peuvent être déformées en mauvais choix, quel que soit le camp. »


F-X. Bellamy

Lire aussi :
L’adhésion au « droit à l’avortement » est-elle devenue obligatoire ?

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Avortement
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Avion-chapelle
Agnès Pinard Legry
Aménagée dans un avion, cette chapelle est un...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement