Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Saint Pierre Damien
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le soir de la rentrée scolaire, un millier d’enfants a dormi à la rue

RENTREE-2020.jpg

Pascal GUYOT / AFP

Rentrée des classes dans l'école élémentaire Jules Simon, à Montpellier (Hérault), le 1er septembre 2020.

Domitille Farret d'Astiès - publié le 17/09/20

C'est un chiffre terrifiant que livrent Unicef France et la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS). Dans la nuit du 1er au 2 septembre 2020, c'est plus d'un millier d'enfants qui a dormi dans la rue.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Le soir de la rentrée des classes, 1.483 enfants ont passé la nuit dehors. C’est le chiffre alarmant que relèvent Unicef France, consacré à la condition des enfants, et la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS), qui regroupe 870 associations de solidarité au service des plus démunis telles qu’Emmaüs ou l’Ordre de Malte. Ayant dormi à la rue ou dans des abris de fortune, ces mineurs font partie des 2.925 personnes qui n’ont pas été hébergées cette nuit-là en France métropolitaine. C’est à Paris que le 115, numéro d’urgence sociale, est le plus appelé. Dans la capitale, 93% des familles l’ayant demandé n’ont pas pu être hébergées.

Si pour Florent Guegen, directeur de la FAS, ces chiffres témoignent d’une « situation alarmante », il note toutefois « une évolution positive : le nombre de refus pour les hébergements d’urgence a globalement diminué par rapport à la même époque l’an dernier grâce à l’ouverture de places d’hébergement supplémentaires en hôtels depuis le début de la crise sanitaire ». Il faut cependant souligner que ces chiffres ne sont pas exhaustifs puisqu’ils ne prennent en compte que les personnes ayant appelé le 115. N’entrent donc pas dans ces comptes ceux qui vivent dans des bidonvilles ou des squats.




Lire aussi :
Morts dans la rue : ils s’appelaient Damian, Nadia, Patrick, Fanica…

Tags:
EnfantsPauvretéRentrée scolaire
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement