Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconActualités
line break icon

Il y a deux ans, le père Pierluigi Maccalli était enlevé au Niger

Pier LUIGI MACCALLI

TGCom24

Père Pierluigi Maccalli.

Agnès Pinard Legry - Publié le 17/09/20 - Mis à jour le 17/09/20

Religieux italien de la Société des missions africaines (SMA), le père Pierluigi Maccalli a été enlevé dans le sud-ouest du Niger le 17 septembre 2018.

C’est un triste anniversaire. Le père Pier Luigi Maccalli, religieux italien de 59 ans membre de la Société des missions africaines (SMA), a été enlevé le 17 septembre 2018 dans le sud-ouest du Niger. Ce jour-là, huit hommes armés ont débarqué dans la soirée à son domicile dans le village de Bamoanga, dans la région de Tillaberi. « C’était la nuit lorsqu’ils vous ont enlevé et depuis lors deux années de ténèbres ont passé, interrompues seulement par un court message vidéo du 24 mars dernier, premier et pour l’instant seul signe de vie », a écrit à l’agence Fides le père Mauro Armanino, l’un de ses confrères, à l’occasion du deuxième anniversaire de son enlèvement. « Des témoignages, des récits, des hypothèses, des recherches et peut-être des négociations ont eu lieu. Nous savons peu de chose de tout cela ».

Le pape François avait eu une pensée pour le père Maccali le 17 mai 2019 en recevant au Vatican les 80 membres du Chapitre général de la SMA. Il avait alors assuré les membres de la congrégation de sa « sollicitude et de l’attention du Saint-Siège sur cette préoccupante situation ».

Malgré l’enlèvement, la mission continue

Aujourd’hui encore, malgré la disparition du père Maccali, les menaces et la présence inquiétante de djihadistes, la mission d’assistance aux enfants malnutris et aux malades à de Bomoanga continue. Le père Armanino continue de prier pour son confrère et repense à leurs derniers échanges à « Bomoanga, lieu qui ne se trouve même pas sur les cartes les plus sophistiquées de Google, dernier ou presque des petits bourgs sans avenir si ce n’est celui que lui et la communauté chrétienne cherchaient à lui offrir : un collège, le projet d’un internat et surtout le besoin d’offrir des raisons pour rester sur place dans la dignité ».


Protest Kinshasa

Lire aussi :
En Afrique, « l’Église catholique se trouve du côté de l’homme »

Tags:
enlevementniger
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement