Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 03 mars |
Saint Guénolé
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Face au Covid, le pape François plaide pour « un amour sans frontières »

WEB2-AM090920-POPE-FRANCIS-AUDIENCE-september-09-2020-ANTOINE-MEKARY-ALETEIA-AM_9765.jpg

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 09/09/20

"Un virus qui ne connaît pas de barrières, de frontières ou de distinctions culturelles et politiques doit être affronté avec un amour sans barrières, frontières ou distinctions", a déclaré le pape François lors de l’audience générale, ce mercredi 9 septembre. "Nous pouvons guérir le monde en travaillant tous ensemble pour le bien commun", a-t-il affirmé.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Dans la cour Saint-Damase, au cœur du Vatican, le pontife a dénoncé ceux qui profitent de la situation de crise actuelle « pour fomenter des divisions » ou « pour chercher des avantages économiques ou politiques, en engendrant ou en accroissant les conflits ». « Une société saine est celle qui prend soin de la santé de tous », a-t-il insisté, déplorant que certains « ne s’intéressent tout simplement pas à la souffrance d’autrui » en s’appropriant notamment les vaccins contre la pandémie.

Affronter le virus avec « un amour sans barrières »

« Nous pouvons guérir le monde en travaillant tous ensemble pour le bien commun », a défendu le chef de l’Église catholique. « Un virus qui ne connaît pas de barrières, de frontières ou de distinctions culturelles et politiques doit être affronté avec un amour sans barrières, frontières ou distinctions », a-t-il affirmé.

Selon le 266e pape, les chrétiens ne peuvent se contenter d’aimer leurs proches ou leur famille, car l’amour du prochain est toujours « expansif et inclusif », et « comprend les rapports civiques et politiques ». Même si c’est difficile, aimer ses ennemis « est un art », a souligné le chef de l’Église, mais un art « qu’on peut apprendre et améliorer ».

« Une bonne politique est possible »

Dans ce but, le Souverain pontife a appelé à bâtir « des structures sociales qui nous encouragent à partager plutôt qu’à entrer en compétition » pour résister à « la culture de l’égoïsme, de l’indifférence, du déchet ». « La promotion du bien commun est un devoir de justice qui incombe à chaque citoyen ».

WEB2-AM090920-POPE-FRANCIS-AUDIENCE-september-09-2020-ANTOINE-MEKARY-ALETEIA-AM_0103.jpg
Antoine Mekary | ALETEIA

Malgré la « mauvaise réputation » dont souffre la politique, il faut croire « qu’une bonne politique est possible », a plaidé l’évêque de Rome. Il importe pour cela que « chaque citoyen enracine sa propre action dans les principes éthiques et l’anime avec l’amour social et politique ».


CHIODI

Lire aussi :
Covid-19 : le pape François console Carlo qui a perdu ses deux parents

Tags:
AmourAudience généraleBien communCovidPape FrançoisSolidarité
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement