Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 octobre |
Saint Narcisse
home iconActualités
line break icon

Benoît XVI remercie le millier de personnes qui lui a envoyé des lettres de condoléances

dpa Picture-Alliance via AFP

Benoît XVI en Allemagne le 18 juin 2020.

I.Media - Publié le 09/09/20

Dans une lettre collective, le pape émérite Benoît XVI s'est adressé aux nombreuses personnes qui se sont manifestées à la mort de son frère Georg, décédé le 1er juillet 2020.

Le pape émérite Joseph Ratzinger a adressé une lettre collective aux nombreuses personnes qui lui ont exprimé leurs condoléances à la mort de son frère  Georg, a relayé l’agence de presse italienne Adnkronos le 5 septembre 2020. Dans cette lettre signée par le pape émérite et datée d’« août 2020 », il explique le retard de ces remerciements par un « herpès gênant » qui serait apparu la veille de son départ de Ratisbonne (Allemagne), où il était allé voir son frère pour la dernière fois du 18 au 22 juin. Pendant l’été, la maladie « a pris des formes qui ont empêché toute tentative de réponse personnelle de ma part », déclare-t-il.

Près d’un millier de lettres

Le père Georg Ratzinger, frère aîné de l’actuel pape émérite Benoît XVI, est décédé le 1er juillet dernier. Ce musicien avait notamment dirigé les « Moineaux de la cathédrale de Ratisbonne », un prestigieux chœur d’enfants. Très proches l’un de l’autre, les deux frères avaient été ordonnés ensemble en 1951.

Benoît XVI a fait parvenir une lettre collective dans laquelle il remercie les personnes lui ayant envoyé leurs condoléances à la mort du père Georg Ratzinger : « Je ne peux donc que vous demander de comprendre de tout cœur que je ne peux envoyer cette lettre collective qu’en témoignage de ma plus cordiale gratitude ». Dans sa lettre de remerciement, le pontife émérite a enfin affirmé avoir été particulièrement marqué par le nombre de missives de condoléances reçues : « Après ma visite à Ratisbonne et la mort de mon cher frère Georg peu après, j’ai reçu un tel nombre de lettres personnelles que je n’aurais jamais pu imaginer et qui m’ont profondément ému. Nous en avons compté près d’un millier ».




Lire aussi :
L’amitié spirituelle qui unissait Joseph et Georg Ratzinger

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
AllemagneGeorg RatzingerPape Benoît XVIVatican
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Timothée Dhellemmes
En Europe, les lieux de culte se reconfinent ...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
KOMUNIA ŚWIĘTA
Mathilde de Robien
A.R.D.O.R., un bel acrostiche pour savoir com...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement