Aleteia
Samedi 24 octobre |
Saint Florentin
Actualités

Centrafrique : les évêques dénoncent les groupes armés qui "continuent à endeuiller le pays"

CENTRAL AFRICA CHURCH

ALEXIS HUGUET I AFP

L’Église catholique de Centrafrique endeuillée après un attentat, juillet 2018.

Agnès Pinard Legry - Publié le 07/09/20

En Centrafrique, les groupes armés commettent « des crimes de sang sur des innocents » et « oppriment les populations par des exactions multiformes », ont dénoncé les évêques du pays dans une lettre pastorale diffusée dimanche 6 septembre.

C’est un coup de semonce bien senti qu’ont tiré les évêques de Centrafrique dimanche 6 septembre dans leur lettre pastorale à l’égard des groupes armés qui ne cessent « d’endeuiller le pays ». Alors que les élections présidentielles sont prévues en décembre, ces derniers « oppriment les populations par des exactions multiformes », dénoncent les évêques. « Nous constatons avec amertume que 70% voire 80% de notre pays est encore occupé par des groupes armés dont certains des plus farouches leaders sont des mercenaires. Ils sont impliqués dans des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité, des crimes environnementaux et des pillages à grande échelle de nos ressources minières ».

Alors qu’un accord de paix a été signé entre le gouvernement et 14 groupes armés en février 2019 (les accords de Khartoum, ndlr), ils regrettent que cet engagement n’ait pas permis de ramener la sécurité dans une grande partie du territoire. « Les seigneurs de guerre tirent profit de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en République Centrafricaine. Ils jouissent en conséquence de tous les privilèges, en particulier la pleine liberté de mouvement et l’impunité malgré la poursuite discontinue des exactions sur le terrain », soulignent encore les responsables religieux. Dans un entretien accordé à Aleteia il y a un peu plus d’un an, en juillet 2019, le père Séverin Ngoumbango, centrafricain et neveu du père Célestin mort en 2018 sous les balles des rebelles, soulignait déjà auprès d’Aleteia : « Le pays est tenu à 80% par des rebelles. Ce sont eux qui tiennent lieu d’administration, de police, de tribunal. Ils lèvent les impôts aussi, je peux vous garantir que l’argent qu’ils récoltent ne va ni aux hôpitaux, ni aux écoles ».


Protest Kinshasa

Lire aussi :
En Afrique, « l’Église catholique se trouve du côté de l’homme »

À quatre mois des élections, les évêques ont également tenu à mettre en avant des signes d’espérance. « Après le coup de force de mars 2013 (qui a renversé le régime du président François Bozizé, ndlr), notre pays s’est doté d’institutions démocratiques en mars 2016. Par le vote et les élections, le peuple s’est donné une nouvelle Constitution et des autorités légitimes », explique-t-ils. « Nous nous réjouissons de l’autorité de l’État qui se déploie à l’intérieur du pays en dépit des résistances observées dans certaines localités. La condamnation de certains bourreaux lors de la session criminelle indique que nous pouvons faire confiance en notre système judiciaire ».

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
AfriqueCentrafriquePolitique
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement