Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Biélorussie : l’archevêque de Minsk interdit d’entrer sur le territoire

WEB2-Tadeusz Kondrusiewicz-BIELORUSSIE-AFP-033_6219498_5e92d94991ca2.jpg
Viktor Tolochko / Sputnik / Sputnik via AFP
Mgr Tadeusz Kondrusiewicz, archevêque de Minsk.
Partager

Mgr Tadeusz Kondrusiewicz, archevêque de Minsk et président de la Conférence des évêques catholiques du Biélorussie, n’a pas pu rentrer dans son pays le 31 août.

Le message est clair. Pour avoir osé critiquer le régime biélorusse actuel et la réélection controversée d’Alexandre Loukachenko, Mgr Tadeusz Kondrusiewicz, archevêque de Minsk et président de la Conférence des évêques catholiques du pays, n’a pas pu rentrer en Biélorussie lundi 31 août. Après une semaine passée à l’étranger, il a été bloqué à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie.

Différents représentants de l’Église du pays ont dénoncé à plusieurs reprises l’actuel gouvernement. En amont de l’élection présidentielle d’abord, en lançant conjointement avec les orthodoxes une campagne baptisée « Les catholiques ne falsifient pas » afin d’appeler les catholiques membres des commissions chargées de compter les voix à ne pas falsifier les résultats. À la suite de l’élection ensuite, avec la multiplication des manifestations. L’une d’entre elles, le 26 août, se déroulait pacifiquement place de l’Indépendance à Minsk lorsque les forces de l’ordre sont intervenues pour arrêter les manifestants. Alors qu’une centaine d’entre eux se sont réfugiés dans l’église Saint-Siméon-et-Sainte-Hélène, surnommée l’église rouge de Minsk, les forces de l’ordre ont bloqué les portes de l’édifice.

L’Église catholique du pays avait réagi dans la foulée à une telle provocation de la part du gouvernement. « Le blocage de l’entrée et de la sortie de ces personnes contredit le droit des citoyens à la liberté de conscience et de religion garanti par la Constitution de la République de Biélorussie », a ainsi dénoncé le vicaire général de l’archidiocèse de Minsk-Moguilev, Mgr Yuri Kasabutsky. « De telles actions sont inadmissibles et illégales. L’Église est un sanctuaire de Dieu ouvert à tous ».