Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 05 décembre |
Saint Gérald
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Audience générale : le Pape dénonce « l’obsession de posséder »

PAPIEŻ FRANCISZEK

HANDOUT/AFP/East News

I.Media - publié le 26/08/20

"La pandémie a souligné et aggravé les problèmes sociaux, en particulier l’inégalité", a déclaré le pape François lors de l’audience générale du 26 août 2020 retransmise depuis la bibliothèque du Palais apostolique du Vatican. "L’économie est malade" quand elle encourage l’inégalité, a-t-il affirmé.

« Nous sommes les administrateurs des biens, non les patrons », a rappelé l’évêque de Rome lors de l’audience générale mercredi 26 août, poursuivant son cycle de catéchèses sur les conséquences de la pandémie. Il existe « une relation de réciprocité responsable » entre nous et la nature.

Aujourd’hui, « l’économie est malade », atteinte d’un « virus » dont le symptôme est l’inégalité, a affirmé le Souverain pontife. « La pandémie a souligné et aggravé les problèmes sociaux, en particulier l’inégalité », ainsi que les problèmes écologiques, les deux fléaux ayant selon lui « la même racine ».

« Les propriétés et l’argent sont des instruments qui peuvent servir à la mission », mais ils sont trop souvent transformés en « fins, individuelles ou collectives », ce qui porte atteinte « aux valeurs essentielles ». Les hommes sont pourtant « les êtres les plus coopératifs parmi toutes les espèces », et s’épanouissent avant tout « en communauté ».


Thomas Piketty

Lire aussi :
Bien avant Piketty, les papes ont désacralisé la propriété privée

Or « l’obsession de posséder et de dominer exclut des millions de personnes des biens primaires », a dénoncé le chef de l’Église catholique, ce qui en vient à « déchirer le tissu social ». De plus, « la dépendance vis-à-vis d’un progrès matériel illimité menace la Maison commune ».

La destination universelle des biens

« Nous devons agir tous ensemble » afin de « donner naissance à quelque chose de différent et de meilleur », a insisté le successeur de Pierre, rappelant que la « subordination de la propriété privée à la destination universelle des biens » est la règle d’or du comportement social chrétien. « L’espérance chrétienne, enracinée en Dieu, est notre ancre » dans cette mission, a-t-il souligné.


Foule dans la rue

Lire aussi :
Le bien commun, premier principe de la doctrine sociale de l’Église

Le pontife a donné en exemple « les premières communautés chrétiennes » qui, alors qu’elles vivaient des « temps difficiles », mirent leurs biens en commun. Aujourd’hui encore, les chrétiens « peuvent inspirer l’espérance pour faire renaître un monde plus sain et plus équitable ».

Contre l’individualisme de l’époque

Lors des appels, le pape François, se tournant vers les pèlerins de langue allemande, les a appelés à surmonter « l’individualisme de cette époque ». « De nombreux pauvres, malades et abandonnés ont besoin de nous », a-t-il insisté.




Lire aussi :
Le chrétien et l’argent : à qui faut-il donner ?

« Le Christ, Seigneur de l’Histoire, nous aide à naviguer sur les eaux tumultueuses que nous devons traverser, celles de la maladie, de la mort et de l’injustice », a affirmé le pontife en s’adressant en espagnol aux pèlerins hispanophones.

Sous la protection de la Vierge noire de Czestochowa

Le pontife a aussi salué tous les Polonais à l’occasion de la solennité de la Vierge noire de Czestochowa (Pologne) qui se tient ce même jour dans le sanctuaire dans lequel il s’était rendu quatre ans auparavant. « Priez la Sainte Mère, afin qu’elle intercède pour nous tous, et en particulier pour ceux qui, de différentes manières, souffrent de la pandémie », leur a-t-il demandé.

Le chef de l’Église catholique a rappelé aussi la double festivité les 27 et 28 août de sainte Monique et saint Augustin d’Hippone. « Leur exemple et leur intercession conduisent chacun à une recherche sincère de la Vérité de l’Évangile ».

Tags:
argentAudience généralebien communCovidPape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement