Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 avril |
Saint Jules Ier
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

En Argentine, sœur Monica ouvre une résidence d’accueil pour transgenres

WEB3-TRANSEXUAL-GENDER-MONICA ASTORGA-NUN-NEUQUEN-ARGENTINA-Facebook

Facebook Monica Astorga

Esteban Pittaro - publié le 23/08/20

Après des années de travail acharné sœur Monica Astorga, carmélite au couvent de Neuquén, situé en Patagonie (Argentine), soutenue par le pape François lui-même, a obtenu un terrain de la municipalité pour y construire des logements sociaux pour les femmes transgenres. Douze maisons individuelles et des lieux de vie communs pour ces personnes jusqu'alors en grande précarité. Le Pape a béni personnellement l'initiative. 

Dans ce tout nouveau complexe, situé en Patagonie (Argentine), ce sont douze petites maisons faites d’une seule pièce de 40 mètres carrés, avec une salle de bain et une cuisine, qui sont proposées exclusivement à des personnes trans âgées de 40 à 70 ans et vivant jusqu’à présent dans une situation d’extrême vulnérabilité. Il est administré par l’Ordre des Carmes déchaux, dont la supérieure locale, sœur Monica Astorga, mène un travail pastoral intense avec ce groupe depuis 2006 et qui s’est battue longtemps pour obtenir ce terrain. Outre la maison individuelle, les femmes partagent une salle polyvalente et un parc ainsi qu’un potager. Elles n’ont pas de loyer à payer et, si elles respectent les règles de cohabitation, elles pourront y vivre toute leur vie.

web-monja-travestis- Facebook Mónica Astorga Cremona
Facebook Mónica Astorga Cremona

“Mon rêve était que les personnes trans aient un foyer décent. Parce qu’on ne leur donne jamais cette possibilité. Elles n’ont droit à rien”, a déclaré sœur Monica lors de l’inauguration des lieux. L’obtenir n’a pas été facile. Non seulement en raison des dispositions déjà complexes pour une religieuse cloîtrée, mais aussi en raison du rejet exprimé à l’époque par les riverains. Inlassablement, sœur Monica est allée de maison en maison pour apporter la paix et expliquer son projet.

“Avoir un lit propre pour mourir”

Tout a commencé en 2005, par la visite d’une personne transsexuelle dans une église, qui voulait faire un don d’argent. Sœur Monica travaillait déjà  avec des jeunes en situation de grande vulnérabilité, comme les toxicomanes et les personnes condamnées à la prison à vie, mais ne connaissait pas encore la vie des personnes trans. De ce dialogue est née par la suite une rencontre avec un groupe plus large, dont le témoignage d’une femme trans qui a bouleversé la religieuse. “Elle m’a dit que son rêve était d’avoir un lit propre pour y mourir parce que cette nuit-là, quand elle est partie sur la route, elle ne savait pas si elle reviendrait ou si elle finirait dans un lit d’hôpital, où “même les draps ne sont pas changés””, se souvient la carmélite.

Depuis lors, la sœur n’a eu de cesse de les soutenir et de les accompagner, beaucoup d’ailleurs ont réussi à abandonner le fléau de la prostitution. Paola, une des habitantes du nouveau complexe témoigne ainsi : “Je suis très heureuse, très reconnaissante à Dieu et à sœur Monica qui a été si gentille avec nous. Nous devrions faire un monument à cette religieuse, elle qui a été si attaquée ! Mais qui, avec la force de Dieu, continue à nous donner”.

Le pape François soutient le travail pastoral de sœur Monica depuis des années. Ils entretiennent d’ailleurs une correspondance régulière, comme le confie la sœur. “Parfois, je lui demande ce qu’il faut faire quand on me dit des choses horribles, et il me répète toujours : ” Jésus a-t-il connu un meilleur ou un pire moment ? “Au temps de Jésus, les lépreux étaient rejetés comme ça. Ce sont les lépreux d’aujourd’hui. N’abandonne pas la prière et continue comme ça, je t’accompagne”.


CRYING

Lire aussi :
Le pape François apporte son aide à des prostituées transgenres

Quelques jours avant l’inauguration, sœur Monica a reçu un nouveau message du Pape, qui l’a béni ainsi : “Chère Monica, Dieu qui n’est pas allé au séminaire et n’a pas étudié la théologie te récompensera abondamment. Je prie pour toi et pour tes filles. N’oublie pas de prier pour moi. Que Jésus vous bénisse et que la Sainte Vierge prenne soin de vous. Fraternellement, François”.

Tags:
Religieux
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement