Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 23 novembre |
Saint Clément Ier
home iconSpiritualité
line break icon

Qui est le bon larron et pourquoi est-il saint ?

WEB2-TITIEN-LE BON LARRON-DISMAS-DOMAINE PUBLICSans-titre88.jpg

Domaine public I Titien — Pinacoteca Bologna

"Le Christ et le bon marron" du Titien, vers 1566.

Philip Kosloski - Publié le 20/08/20

Dismas est considéré comme saint par l'Église catholique, surtout grâce aux paroles de Jésus sur la croix, lui promettant une place au royaume éternel.

Saint Dismas est probablement l’un des criminels saints les plus connus de l’Église catholique. Il est le « bon » larron crucifié au côté de Jésus, celui à qui le Christ lui-même a promis le paradis (Lc 23, 39-43) :

L’un des malfaiteurs crucifiés l’injuriait, disant : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et sauve nous ! » Mais l’autre le reprenait, et disait : « Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ? Pour nous c’est justice, car nous recevons ce qu’ont mérité nos crimes, mais celui-ci n’a rien fait de mal. » Et il dit alors : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton règne. » Jésus lui répondit : « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

Ces paroles prononcées par Jésus sur la croix et rapportées par saint Luc ont conduit les premiers chrétiens à croire que le « bon larron » s’est repenti de ses crimes et qu’il est entré au paradis le jour-même. C’est ainsi qu’il est devenu saint automatiquement.

L’origine de sa condamnation demeure méconnue

On en sait très peu sur cet homme, mais la tradition lui donne souvent le nom « Dismas », qui peut vouloir dire « crépuscule » ou « mort ». La raison de sa condamnation n’est pas précisée dans la Bible, mais il était en tout cas considéré comme criminel aux yeux de la loi romaine.

Selon Bart Ehrman, exégète américain, « les deux types de personnes qui était condamnées à la crucifixion étaient les petits criminels et les ennemis de l’état […] Parmi les petits criminels, il y avait par exemple des esclaves qui avaient échappé à leurs maîtres et commis un crime. S’il se faisait attraper, l’esclave pouvait être crucifié. On les soumettait à un supplice si lent et humiliant pour deux raisons. D’abord, pour qu’ils reçoivent le châtiment ultime pour leur crime et, probablement la raison la plus importante, pour qu’ils servent d’exemple aux autres esclaves afin de les dissuader de s’échapper ou de commettre des crimes. »

Saint Dismas est fêté le 25 mars, date à laquelle les premiers chrétiens croyaient que le Christ avait rendu l’âme. Dismas a été rapidement considéré comme le saint patron des prisonniers.




Lire aussi :
A l’image du Bon Larron, reconnaître ses péchés, condition pour accéder à la sainteté

Tags:
Biblecrucifixion
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Messe publique en France - Lyon
Agnès Pinard Legry
Reprise des messes : ce que l'on sait du futu...
Henri Quantin
Face à l’épidémie, êtes-vous thespien ou bocc...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement