Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

L’étonnante architecture des églises du nord de l’Espagne

SAN JULIAN DE LOS PRADOS
Partager

À une époque où la plus grande partie de l’Espagne était sous domination musulmane, c’est au nord de l’Espagne, dans le royaume des Asturies fondé en 718, que le christianisme s’est développé, avec un style architectural spécifique. Découvrez quelques-unes de ces églises exceptionnelles, connues pour leur style « préroman ».

Le royaume des Asturies, qui fait aujourd’hui partie du nord de l’Espagne, a été fondé en 718 par le noble wisigoth Pélage le Conquérant. C’est l’un des premiers États chrétiens établis dans la péninsule ibérique, à une époque où les dirigeants musulmans occupaient une grande partie de l’Espagne et du Portugal actuels. C’est aussi dans le royaume des Asturies qu’un tout nouveau style architectural est né…

Connu sous le nom de style préroman, cette architecture est considérée comme un modèle pour les expressions ultérieures de l’architecture chrétienne en Europe. Les premiers exemples de style préroman des Asturies ont été créés pendant le royaume de Ramire Ier (790 – 850) et sont parfois appelés « style Ramire ». Les éléments clés de ce style sont l’utilisation du grès et les innovations architecturales qui ont rompu avec le style wisigoth précédent, comme l’utilisation de l’arc voûté. Voici quelques-uns des exemples les plus remarquables de l’un des plus anciens styles d’architecture chrétienne en Europe.

L’église Santa María del Naranco (Oviedo)

Achevée en 842 et consacrée en 848, cette église faisait partie du palais royal du roi Ramire Ier construit sur le mont Naranco, situé à trois kilomètres de la ville d’Oviedo. Construite avec du grès local, elle s’intègre parfaitement dans le paysage montagneux environnant. L’utilisation d’innovations architecturales, comme l’arche voûtée, a impressionné de nombreux voyageurs à l’époque. C’est ainsi qu’on découvre dans le livre écrit au VIIIe siècle, « l’Historia Silense », qui conte l’histoire des Asturies, cette description où il est dit que Ramire Ier a construit « un palais sans bois, de construction admirable et voûté en bas et en haut ». L’église a été déclarée monument national en 1885 et est classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985.

L’église Saint-Michel-de-Lillo (Oviedo)

San Miguel DE LILLO
Alonso de Mendoza|Wikipedia|CC BY-SA 4.0

Construite à l’origine comme une basilique, cette église a subi des dommages structurels au XIIe siècle, mais certaines de ses caractéristiques les plus anciennes ont survécu. Les jambages du vestibule et le treillis de la fenêtre de la partie sud du bâtiment, qui a été sculpté dans un seul morceau de grès, sont particulièrement importants. Cette conception est devenue par la suite un élément essentiel du style roman dans certaines régions d’Espagne.

L’église Saint-Julien-des-Prés d’Oviedo

SAN JULIAN DE LOS PRADOS
D.Rovchak |Wikipedia| CC BY-SA 4.0

Construite en 830 par ordre du roi Alphonse II des Asturies en l’honneur des martyrs chrétiens égyptiens Julien et Basilissa, cette église contient certains des exemples les plus remarquables de l’art préroman. Structurée comme une basilique, avec trois nefs dont une nef transversale, elle présente des fresques en stuc qui ont été incroyablement bien conservées. Ces peintures offrent une palette de couleurs jaune ocre et rouge cramoisi typique de l’art romain, mais contiennent des symboles typiques de la culture asturienne, tels que des fleurs entourées de motifs géométriques, ce qui en fait des exemples visuels de l’influence des deux cultures dans cette partie de l’Espagne.

La Chapelle sainte d’Oviedo

HOLY CHAMBER OF OVIEDO
Sitomon|Wikipedia|Public Domain

Faisant partie de la cathédrale d’Oviedo, fondée par le roi Fruela Ier des Asturies en 781 et agrandie plus tard par son fils le roi Alphonse II, cette chapelle a été créée comme la chapelle personnelle du roi. De l’extérieur, elle a l’air simple et austère, arborant une maçonnerie de pierre typique de l’architecture préromane. Mais ne vous laissez pas tromper par cet extérieur sobre. À l’intérieur de la chapelle, composée de deux nefs superposées avec une voûte en berceau, sont conservées quelques-unes des reliques dorées les plus impressionnantes du royaume des Asturies, dont la Croix des Anges, la Croix de la Victoire et le Coffret aux Agates d’Oviedo. En raison de ses reliques et de son style architectural, la chapelle a été déclarée patrimoine mondial de l’Unesco en 1998.

Diaporama: Découvrez aussi les huit plus anciennes églises du monde :