Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 03 août |
Sainte Lydie
home iconArt & Voyages
line break icon

De la Bible aux Bibles : les Bibles anglaises

Domaine public I Church of England

Frontispice de l'édition princeps (1611) de la Bible du roi Jacques, par Cornelis Bol.

Philippe-Emmanuel Krautter - Publié le 17/08/20

La Bible a, très tôt dans l’histoire, été traduite également en langue anglaise, bien avant l’imprimerie. Par la large diffusion de cette traduction anglaise étendue aux autres pays anglo-saxons, les Bibles anglaises arrivent, ainsi, en première place, et ce, depuis de nombreux siècles.

La traduction de la Bible en langue anglaise remonte au VIIe siècle, date de l’évangélisation du pays. C’est le vieil anglais qui fut alors la langue de traductions partielles et de paraphrases poétiques réalisées à partir de la Vulgate latine. Selon la tradition, ce serait le moine et lettré Bède le Vénérable qui le premier entreprit une traduction en vieil anglais des Écritures, initiant ainsi un grand nombre de textes ultérieurs, tels ceux de l’évêque Aldhem qui traduisit l’intégralité des Psaumes et quelques autres livres de la Bible.

Mais il faudra attendre le XIVe siècle pour disposer dans cette langue d’une Bible complète. Elle sera le fruit d’un effort collectif dirigé par l’érudit John Wyclif et mené en 1382-1384. Ce fin lettré fut un précurseur de la Réforme anglaise et protestante en plaçant l’autorité de l’Église en retrait face à l’autorité de la grâce accordée directement par Dieu. Cette contestation de l’autorité ecclésiastique n’allait pas cependant rencontrer un accueil favorable des responsables religieux et Wyclif sera condamné par Rome avant de s’éteindre dans la solitude. Quarante après sa mort, le pape ordonna même que son corps soit exhumé et brûlé en tant qu’hérétique…

Domaine public
Frontispice de la Bible des Évêques, orné d'un portrait d'Elizabeth Ire

Bible de Tyndale et King James Version

La Bible anglophone naîtra véritablement avec la traduction réalisée par l’érudit William Tyndale (1494-1536). Polyglotte et ouvert aux idées d’Érasme et de Luther, c’est tout d’abord à partir du grec qu’il traduisit le Nouveau Testament en moyen anglais en 1525. Puis, à partir de l’hébreu, Tyndale proposera des traductions de certaines parties de l’Ancien Testament avant d’être, lui aussi, condamné comme hérétique par les autorités religieuses. Il sera étranglé, puis brûlé. Mais, son élan n’allait pas, cependant, être stoppé par cette terrible répression et sa Bible dite « Bible de Tyndale » s’imposera en modèle de traduction sur un plan littéraire.




Lire aussi :
De la Bible aux Bibles : les traductions de la Bible en français au XVIe siècle

Ce sera, en fin de compte, le roi Jacques 1er (1566-1625) qui le premier décidera de manière moins violente que soit réalisée sous son règne une traduction de la Bible en langue anglaise. La démarche qu’il retiendra anticipera de manière moderne ce qui sera réalisé plusieurs siècles plus tard en ordonnant que plusieurs comités soient pour ce travail mis en place avec des experts et savants usant d’outils (y compris de traductions catholiques) et de méthodes spécifiques. Cet important travail de traduction de la Bible en langue anglaise aboutira à un monument, la « King James Version » en 1611, véritable phare qui rayonnera dans tout le royaume jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Domaine public I Church of England

La "King James Version"

Les Bibles modernes

Cet héritage des premières Bibles anglaises allait inspirer les nombreuses entreprises ultérieures. Cependant, une évolution est à relever quant aux méthodes de travail des traducteurs modernes qui, à l’inverse de leurs prédécesseurs, multiplieront les sources manuscrites des langues originales, en hébreu et en grec, incluant les plus récentes découvertes de l’archéologie biblique. Différentes approches dans la manière de rendre le texte original distingueront, ainsi, les traductions optant soit pour une méthode littérale, c’est-à-dire privilégiant une traduction « mot à mot », ou à l’inverse, un sens plus général privilégiant l’intention des auteurs de la Bible comme pour la « Good News Bible ». Soulignons, enfin, qu’après la « English Revised Version » en 1881-1885 et la « Revised Standard Version » (1946-1956) qui s’imposeront aux États-Unis, ce sont de nouvelles traductions qui marqueront le XXe siècle avec la « New English Bible » en 1970, la « New American Bible » la même année, la « New Jewish Version » en 1962-1974, sans oublier la « Today’s English Version » en 1976, et bien d’autres traductions encore… Une prolifération de traductions anglaises qui démontrent, s’il en était besoin, la réelle vitalité de l’anglais comme langue de traduction biblique.




Lire aussi :
De la Bible aux Bibles : La Bible éthiopienne

Tags:
Bible
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Louis Manaranche
« Traditionis Custodes » : un appel à l’unification liturgique
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement