Aleteia
Mercredi 28 octobre |
Saint Jude
Au quotidien

Cette nourriture mystérieuse qui sauve le couple

PARA TRZYMA SIĘ ZA RĘCE

Pablo Heimplatz/Unsplash | CC0

Père Paul Habsburg - Publié le 16/08/20

Depuis plus de six ans, je suis le témoin bouleversé de la transformation des couples qui viennent ensemble régulièrement adorer Jésus dans son eucharistie. Mais quelle est cette force qui, dans ce simple bout de pain, unit davantage les époux et raffermit leur couple ?

Marc et Sophie sont mariés depuis plus de 50 ans. Je me souviens encore de ce que Marc m’a dit, il y a quelques années : « Même si après 50 ans on devient quand-même assez différents en beaucoup de dimensions du couple, je dois avouer que le temps que nous avons donné ensemble à Dieu nous a rendu de plus en plus semblables, particulièrement dans la prière et l’Eucharistie ». Lorsque je lui ai demandé l’importance pour lui de l’Eucharistie, Marc m’a répondu la chose suivante : « C’est assez incroyable, car j’ai l’impression que notre fidélité à l’Eucharistie a grandement facilité la gratuité dans notre don mutuel. Sinon, je ne m’explique pas cette facilité toujours grandissante que nous avons d’être moins égoïstes, d’être plus capables de renoncer à nos propres idées et plus capables d’accueillir l’autre sans condition. C’est comme si l’Eucharistie nous donnait ce que nous ne savons même pas demander… ».

Quand on connaît Marc, on sait qu’il n’est pas du tout un intello mais plutôt un homme de cœur qui n’a pas besoin de s’embarrasser de longues théories pour partager ses convictions. C’est pourquoi une telle explication venant de lui m’a fait longuement réfléchir. Quelle est cette force qui, dans l’eucharistie, unit d’avantage les époux et raffermit leur couple ? Comment opère-t-elle ? Et pourquoi ?

Ma réflexion a pris un premier tour inattendu. C’est un passage fascinant du Seigneur des Anneaux qui m’est d’abord venu à l’esprit : celui où, dans le dernier chapitre du livre, Frodo et Sam sont déjà en route vers le Mont Destin. Pour seule nourriture, il ne leur reste que du lembas, le pain qu’ils ont reçu des Elfes spécialement pour le voyage. Ce pain leur donne une force mystérieuse :

Le lembas possédait une vertu sans laquelle ils se seraient depuis longtemps couchés pour mourir (…) Ce pain de voyage des Elfes avait cependant un pouvoir qui s’accroissait quand les voyageurs s’en remettaient à lui seul, sans le mêler à d’autres aliments. Il nourrissait la volonté et donnait une force d’endurance, ainsi qu’une maîtrise des nerfs et des membres dépassant celle des simples mortels (J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, livre VI, chapitre 3).

J’ignore si Tolkien a voulu faire ici un rapprochement avec l’eucharistie mais la similitude est surprenante. Les effets du lembas, en plus de ceux qui viennent d’être mentionnés, permettent aussi aux deux amis hobbits de développer une fidélité et une générosité extrêmes dans le don gratuit l’un envers l’autre. Les deux sont conscients de leur vocation. Ils savent que leur mission dépasse leurs forces et ils découvrent dans le lembas une source de vie qui leur permet de persévérer dans le don-de-soi jusqu’au bout.


couple

Lire aussi :
Suis-je (vraiment) un don pour mon conjoint ?

L’eucharistie est une nourriture particulière : plus on s’en remet à elle seule, plus elle nous donne la force d’accomplir notre mission. Ici, ce que le Catéchisme de l’Église Catholique nous dit sur le sacrement du mariage, peut très bien être appliqué au sacrement de l’eucharistie, lorsqu’il est reçu par les époux réunis : « Il (Jésus) reste avec eux, il leur donne la force de le suivre en prenant leur croix sur eux, de se relever après leurs chutes, de se pardonner mutuellement, de porter les uns les fardeaux des autres » (CEC, n. 1642). Dans son encyclique sur la famille, le pape Jean Paul II précise :

L’eucharistie est la source même du mariage chrétien (…) C’est dans ce sacrifice de la nouvelle et éternelle Alliance que les époux chrétiens trouvent la source jaillissante qui modèle intérieurement et vivifie constamment leur alliance conjugale. (…) L’eucharistie est source de charité (… Elle) fait des différents membres de la communauté familiale un seul corps (Jean Paul II, Familiaris Consortio, n.57).

L’eucharistie rend les conjoints plus capables de vivre leur vocation à l’amour parfait ; ainsi ce sacrement les unifie au-delà de leurs forces. Tout cela semble confirmer l’expérience de Marc et Sophie. Alors, pourquoi les conjoints trouvent-ils dans l’eucharistie une source jaillissante qui modèle intérieurement et vivifie constamment leur alliance conjugale… ? Rappelons-nous qu’une des grandes vocations du couple, selon l’enseignement de Jean Paul II, consiste à rendre présent sur la terre l’amour du ciel par l’amour conjugal.


RELATIONSHIP,MARRIAGE

Lire aussi :
Dieu a un rêve fou pour chaque couple

Le pape François dit, quant à lui, que « le mariage est un signe qui non seulement indique combien le Christ aime son Église à travers l’alliance scellée sur la Croix, mais encore rend présent cet amour dans la communion des époux » (Amoris Laetitia, n. 73). Le mariage est donc invité à rendre présent sur la terre l’amour du Christ. C’est très fort !

Le sacrement du mariage constitue une aide immense pour le couple. Mais il ne suffit pas… comme le pacte entre Frodo et Sam d’aller jusqu’au bout ne suffit pas. Le long de leur route, ils auront besoin de se nourrir avec le « lembas »…

Voyons maintenant si un regard plus terre-à-terre ne va pas tout remettre en question. Je pense ici à ceux pour qui l’amour du couple n’est pas à tous les coups l’expression de l’amour de Dieu pour les hommes. Pourtant, si on rappelle les promesses que chaque époux engage solennellement le jour des noces, n’expriment-elles pas le cœur de l’amour de Dieu : aimer l’autre dans la fidélité, dans le don et l’accueil total, dans le bonheur et les épreuves, tous les jours de la vie… ?




Lire aussi :
Le sacrement du mariage change-t-il vraiment le couple ?

Certainement, le sacrement du mariage constitue une aide immense pour le couple. Mais il ne suffit pas… comme le pacte entre Frodo et Sam d’aller jusqu’au bout ne suffit pas. Tout au long de leur route, ils auront besoin de se nourrir avec le lembas, une nourriture que semble être si peu de chose, mais qui néanmoins va leur permettre d’arriver au bout de leur voyage. Cette phrase de Jean Paul II, « l’eucharistie est source jaillissante qui modèle intérieurement et vivifie constamment leur alliance conjugale » veut dire qu’elle modèle chaque conjoint pour qu’il devienne un meilleur époux, pour qu’il puisse aimer mieux et ainsi mieux rendre présent l’amour du Christ dans le couple, autour de lui, dans le monde.


COUPLE BIBLE

Lire aussi :
La prière en couple, ça peut rapporter gros ! 

Au même titre que la proximité des apôtres avec Jésus a modelé leurs cœurs et leurs vies selon le cœur et la vie de Jésus, la présence d’une grand-mère peut modeler les cœurs de ses petits-enfants pendant les quelques semaines de vacances d’été qu’ils passent avec elle. La présence humble et invisible mais néanmoins réelle de Jésus dans l’eucharistie modèlera elle aussi les cœurs des époux qui s’exposeront souvent à sa présence.

« Un couple qui adore est un couple sauvé ». J’aime cette expression, car elle ne dit pas que l’eucharistie enlève nos problèmes. Non, mais elle sauve.

Cela fait depuis plus de six ans que je suis le témoin bouleversé de la transformation des couples qui viennent ensemble régulièrement pour adorer Jésus dans son eucharistie. Ils sont renforcés dans leur unité, pas tant sur le plan physique ou intellectuel que sur celui où Dieu seul peut les unir : au niveau de leurs âmes. Plus leurs âmes sont unies, moins leurs désunions au niveau du corps ou de l’intelligence sont dangereuses. Une amie qui avait commencé à pratiquer l’adoration eucharistique avec son mari m’a dit un jour : « Un couple qui adore est un couple sauvé ». J’aime cette expression, car elle ne dit pas que l’eucharistie enlève nos problèmes. Non, mais elle sauve. Pendant toute l’histoire du salut, Dieu ne se présente jamais comme un Dieu qui résout nos problèmes, mais comme un Dieu sauveur, un Dieu-avec-nous. À toutes les peurs ou plaintes du peuple d’Israël, jusqu’à la dernière phrase de Jésus avant son Ascension, Sa réponse a toujours été la même : « Je suis avec vous » (Mt 28, 20). Et je dois vous confier que dans ma vie de prêtre, les minutes et les heures passées devant l’eucharistie m’ont surement plus modelé selon le cœur de Jésus – en me rendant sans doute plus accueillant et plus prêt à l’écoute – que mes années d’études de philosophie ou théologie.


couple hugging

Lire aussi :
Crise de couple : et si c’était une chance ?

Revenons à Marc et Sophie : au début de leur mariage, Marc n’était pas pratiquant. Avec lui, aller ou pas à la messe était toujours une discussion. Aujourd’hui, elle fait partie de leur vie. Souvent, quand ils ont un problème plus important à résoudre, tous les deux vont d’abord a la messe. D’expérience, ils savent déjà qu’après avoir rencontré Jésus dans l’eucharistie, tout sera plus facile. Bien-sûr, ils ne sont pas arrivés tout de suite à cette prise de conscience. Comme toute vertu à former, celle-ci leur a demandé au début un petit effort. Mais avec le temps, la vertu les a porté, l’expérience a rendu toutes les décisions plus faciles à prendre.

L’amour dans le couple est appelé à renouveler l’alliance entre le ciel et la terre, entre Dieu et les hommes. Quand un couple assiste à la célébration eucharistique, il entre dans la réalité du « oui » de Jésus à son Père.

Allons encore un peu plus loin dans la réflexion. Pourquoi l’eucharistie renforce-t-elle l’unité dans le couple ? Parce qu’elle n’est pas simplement un symbole qui nous rappelle ce que Jésus a fait pour nous. Sur l’autel, c’est toute la vie de Jésus, tout son amour, tout son oui qui sont présents. C’est cet amour et ce oui du Christ pour nous et avec nous qui ont rétablis l’alliance entre Dieu et l’humanité. Avec son oui, Jésus a même créé pour nous une alliance nouvelle et éternelle entre Dieu le Père et l’humanité, car Jésus est devenu à jamais l’un d’entre nous. Chaque oui de Jésus a rétabli cette alliance entre nous avec le Père. Chaque célébration eucharistique rend présent sur la Terre le oui de Jésus à son Père. Et de façon semblable et malgré son imperfection, l’amour dans le couple est appelé lui aussi à rendre présent et ainsi prolonger l’amour du Christ à son Père. L’amour du couple est donc appelé à renouveler l’alliance entre le ciel et la terre, entre Dieu et les hommes.

Quand un couple assiste à la célébration eucharistique, il entre dans la réalité du oui de Jésus, dans la présence de l’amour et du don-de-soi de Jésus. C’est cette réalité qui modèle et transforme le don-de-soi du couple, notamment au niveau de l’âme. Elle va transformer les époux en les rapprochant l’un de l’autre, en accroissant leur bienveillance mutuelle et l’unité entre eux. D’une façon silencieuse, c’est ainsi que Jésus bâtit son règne dans vos cœurs de couple, « comme un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein d’épi… » (Mc 4, 26-28).

Les plus belles méditations sur l'amour conjugal :
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Coupleeucharistie
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement