Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Qui est le père Damien dont la statue a été critiquée par une députée américaine ?

WEB2-Alexandria Ocasio-CorteZ-FLICKR
Alexandria Ocasio-Cortez.
Partager

Alors que de nombreuses statues ont été critiquées et déboulonnées ces dernières semaines, la députée démocrate américaine Alexandria Ocasio-Cortez a voulu démontrer sur Instagram que les 100 statues situées dans le hall du Capitole ne représentaient que « le suprémacisme blanc et le patriarcat ». Problème sur sa vidéo, elle s’arrête devant la statue du père Damien, prêtre missionnaire qui a consacré sa vie… aux lépreux.

« Les hommes blancs sont placés sur un piédestal aux États-Unis alors que peu de femmes y sont mises à l’honneur ». C’est ce qu’a voulu démontrer la députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, images à l’appui, en filmant sa déambulation autour des 100 statues de la National Statuary Hall Collection, toutes situées sous le Capitole, à Washington D.C. Ces œuvres sont censées représenter les deux plus honorables citoyens de chacun des cinquante États du pays, et effectivement, il y a essentiellement des hommes. Seulement, lorsque la députée filme ces statues, elle se trouve face à l’effigie du père Damien, un missionnaire belge qui a voué sa vie aux lépreux d’Hawaï. La députée regrette alors que l’unique et dernière reine du Royaume d’Hawaï, Liliʻuokalani, ne soit pas représentée à la place du prêtre missionnaire. Une déclaration qui a été vivement critiquée par ceux qui voient, dans la figure du prêtre saint, un exemple d’humanité et de vie donnée, loin de toute polémique.

Désigné « le plus grand Belge de tous les temps »

Né en Belgique en 1840, saint Damien de Veuster, connu sous le nom de père Damien, est membre de la congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie. Il est reconnu pour son travail de missionnaire dans le Pacifique, notamment auprès des lépreux sur l’île de Molokai à Hawaï. Durant son ministère, il contracte lui-même la lèpre et refuse de quitter Molokai jusqu’à sa mort en 1889.

Public domain

Considéré par l’Église comme « martyr de la charité », il est canonisé le pape Benoit XVI le 11 octobre 2009. Saint patron protecteur des lépreux, il est célébré localement par les Hawaïens chaque 15 avril. Lors d’un sondage réalisé en Belgique en 2005, il a été désigné comme le « plus grand Belge de tous les temps » par les néerlandophones du pays tandis que les francophones le classaient en troisième position.