Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

États-Unis : une vidéo de manifestants brûlant une Bible provoque l’indignation

Partager

Alors que les manifestations violentes semblent toucher à leurs fins aux États-Unis, une vidéo montrant des manifestants brûler une Bible à Portland, dans l’Oregon, dans la nuit du vendredi au samedi 1er août, suscite une forte indignation dans tout le pays.

À Portland, dans l’Oregon, suite à la mort de George Floyd, de nombreuses manifestations du mouvement Black Lives Matters, ont lieu quotidiennement, parfois émaillées d’affrontements avec la police fédérale. C’est dans ce contexte qu’une vidéo publiée sur les réseaux sociaux en fin de semaine dernière, a provoqué une vague d’indignation. On y voit, dans la nuit du vendredi au samedi 1er août, des manifestants brûler un drapeau américain et une pile de livres, dont la Bible que l’on reconnaît à sa couverture Holy Bible, dans un immense feu, allumé à l’extérieur du palais de justice fédéral. La vidéo, devenue virale, a enregistré plus de 1,8 million de vues et des milliers de retweets. Danny Peterson, un journaliste de la chaîne CBS de Portland présent sur place, a également signalé qu’une Bible était en train d’être brûlée, ce que montrent ses photos tweetées.

Portland connait depuis plus de 60 jours consécutifs de protestations et de troubles suite à la mort de George Floyd, le 25 mai dernier, aux mains de la police de Minneapolis. Certaines de ces manifestations ont été accompagnées d’émeutes et de pillages. L’archevêque de Portland, Mgr Alexander Sample, s’est exprimé à plusieurs reprises contre la violence dans sa ville, tout en encourageant les catholiques à renouveler leur foi et leur espérance en Dieu. Dans un message vidéo diffusé le 31 juillet dernier, il a déclaré que, bien qu’il s’inquiète de l’état de l’Église et du monde, « c’est un grand moment pour être catholique ». « L’Église enseigne que chaque personne a une dignité » a-t-il ajouté, invitant les catholiques américains à relire la lettre des évêques américains de 2018 sur le racisme, « Open Wide Our Hearts ». Il a par ailleurs demandé aux paroisses de Portland d’organiser des groupes pour lire, étudier et discuter cette lettre. L’archevêque n’a pas répondu à une demande de commentaire le 3 août concernant l’incident spécifique de l’incendie de la Bible.

Plus globalement, alors que les États-Unis font face à une recrudescence d’actes de vandalisme anti-chrétiens, les évêques des États-Unis, qui condamnent de tels agissements, ont appelé il y a quelques semaines « à répondre à la confusion par la compréhension et à la haine par l’amour ». « Que ceux qui en sont à l’origine soient des individus en difficulté qui appellent à l’aide ou des personnes haineuses qui cherchent à intimider, ces actes sont les signes d’une société en besoin de guérison », ont écrit Mgr Thomas G. Wenki et Mgr Paul S. Coakley, respectivement présidents du comité épiscopal pour la liberté religieuse et du comité pour la justice interne et le développement humain, dans un communiqué condamnant ces violences.