Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Abus sexuels : Adrien Taquet annonce la création d’une commission inspirée de celle de Jean-Marc Sauvé

Partager

Secrétaire d’État à l’Enfance et aux Familles, Adrien Taquet a annoncé la création d’une commission indépendante sur les violences sexuelles faites aux enfants. Son modèle en la matière ? « La commission Sauvé sur la pédocriminalité dans l’Église », a-t-il déclaré dans une interview au « Journal du Dimanche ».

Chargé de l’Enfance et des Familles au sein du ministère de la Santé, Adrien Taquet a annoncé la création, à l’automne, d’une « commission indépendante sur les violences sexuelles faites aux enfants » afin de « mieux connaître le phénomène de l’inceste ». Et son modèle en la matière n’est autre que… la commission indépendante d’enquête sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE) présidée par Jean-Marc Sauvé. « Notre modèle est la commission Sauvé sur la pédocriminalité dans l’Église », a ainsi déclaré le secrétaire d’État dans une interview accordée au JDD ce dimanche 2 août.

La création de la commission Sauvé avait été annoncée en novembre 2018 lors de l’assemblée des évêques de France à Lourdes. Vice-président honoraire du Conseil d’État et président des Apprentis d’Auteuil, Jean-Marc Sauvé a été chargé de la présider et d’en désigner les 21 autres membres. « Il faut bien mesurer l’ampleur considérable du travail que représentent la feuille de route assignée à la commission et, d’abord, l’état des lieux des abus sexuels au sein de l’Église depuis 70 ans, c’est-à-dire sur près d’un siècle d’histoire de l’Église et de la société française », confiait-t-il à Aleteia il y a quelques mois. « Je suis rentré dans cette mission, en ayant certes conscience de la gravité et même de la tourmente que représentaient les abus sexuels révélés au fil du temps, chez nous ou à l’étranger… Mais s’il y a une chose que je n’imaginais pas, c’est le traumatisme profond vécu par les victimes, ainsi que l’authenticité et la sincérité des témoignages poignants que nous recevons. »