Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

LES POÈMES QUI EXALTENT LA FOI : « Cantiques spirituels » de Jean Racine (3/8)

Partager

[LES POÈMES QUI EXALTENT LA FOI] Tourmentés et visionnaires, les poètes sont souvent les éclaireurs de Dieu, les « voyageurs ailés », comme l’écrivait Charles Baudelaire. Pour atteindre parfois des sommets de poésie qui, à notre tour, nous inspirent et nous rapprochent de Dieu. Cet été, Aleteia a sélectionné les plus beaux textes de poésie de ceux qui regardent vers le Ciel. Aujourd’hui redécouvrez les « Cantiques spirituels » de Jean Racine.

Poète et dramaturge du XVIIe siècle, Jean Racine est un géant du patrimoine culturel français. De son vivant, les succès d’Alexandre le Grand, d’Andromaque, de Britannicus ou de Bérénice lui valent l’appui du roi Louis XIV et une grande popularité. Avec Corneille, il incarne l’apogée du classicisme français.

Dans ce Cantique, où ces lignes, « Je ne fais pas le bien que j’aime, Et je fais le mal que je hais ! », paraphrasent un verset de la Bible (Romains 7,19), Racine évoque la dualité humaine qui marque profondément toute son œuvre, cette dualité qui ne peut être vaincue que par la grâce divine : 

« Mon Dieu ! quelle guerre cruelle !
Je trouve deux hommes en moi :
L’un veut que, plein d’amour pour toi,
Mon cœur te soit toujours fidèle ;
L’autre, à tes volontés rebelle,
Me révolte contre ta loi.

L’un, tout esprit et tout céleste,
Veut qu’au ciel sans cesse attaché,
Et des biens éternels touché,
Je compte pour rien tout le reste ;
Et l’autre, par son poids funeste,
Me tient vers la terre penché.

Hélas ! en guerre avec moi-même
Où pourrai-je trouver la paix ?
Je veux, et n’accomplis jamais,
Je veux, mais (ô misère extrême !)
Je ne fais pas le bien que j’aime
Et je fais le mal que je hais !

0 grâce, rayon salutaire !
Viens me mettre avec moi d’accord,
Et, domptant par un doux effort
Cet homme qui t’est si contraire,
Fais ton esclave volontaire
De cet esclave de la mort. »

Cantique III des « Cantiques spirituels » (1694)

Jean Racine (1639-1699)