Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

États-Unis : treize religieuses d’une même communauté emportées par le Covid

Courtesy of the Felician Sisters
Partager

Près de 146.000 personnes sont mortes du Covid-19 aux Etats-Unis depuis le début de l’épidémie. Parmi elles, 13 des 57 religieuses de la Congrégation des sœurs de Saint-Félix de Cantalice dont un couvent est installé aux environs de Détroit.

« C’était un mois de tragédie, de deuil et de chagrin », raconte sœur Noel Marie Gabriel au média américain Global sisters report. Entre le 10 avril – jour du vendredi saint -, et le 10 mai, pas moins de douze sœurs du couvent de la Présentation de la Vierge Marie, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Détroit, sont décédées du coronavirus. L’une était enseignante, l’autre bibliothécaire, une troisième organiste… Elles étaient toutes âgées de 69 à 99 ans et membres de la Congrégation des sœurs de Saint-Félix de Cantalice, ou sœurs Féliciennes, depuis au moins 50 ans.

« J’avais tellement mal… J’étais si malade que je priais le Seigneur de m’emporter »

Parmi les 18 autres sœurs qui ont contracté le virus, une treizième est décédée six semaines plus tard. « Nous savions tous que si le coronavirus touchait notre couvent, ce serait mauvais », témoigne après coup sœur Mary Ann Smith. Elle-même a contracté le virus et cru qu’elle allait mourir, avant de s’en sortir miraculeusement : « J’avais tellement mal… J’étais si malade que je priais le Seigneur de m’emporter », souffle-t-elle.

Aux États-Unis comme en France, de nombreux établissements occupés par des personnes âgées ont été ravagés par le virus. Pour ralentir sa propagation, les religieuses du couvent de la Présentation de la Vierge Marie ont mis en place un protocole très strict : interdiction des visiteurs, suppression des repas en commun ou encore messe à la télévision.