Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Père Jacques Hamel : quatre ans après, Saint Étienne-du-Rouvray n’oublie pas

Partager

Quatre ans après l’assassinat du père Jacques Hamel par des djihadistes, Saint-Etienne du Rouvray (Seine-Maritime) se rappellera de son prêtre ce 26 juillet avec une messe et une cérémonie républicaine en présence de Mgr Lebrun, évêque de Rouen, et de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Cultes.

Une veillée de prière à l’église de Saint Étienne-du-Rouvray, puis une messe solennelle et un hommage républicain. Comme tous les ans depuis le meurtre du père Jacques Hamel, Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, présidera la messe à l’endroit-même où les faits se sont produits. C’était le 26 juillet 2016, aux alentours de neuf heures et demi du matin : après s’être bruyamment introduits dans l’église, deux jeunes djihadistes poignardèrent sauvagement le prêtre de 85 ans, qui était en train de célébrer la messe. Cette année, le ministre de l’Intérieur et des Cultes, Gérald Darmanin sera présent.

Quatre ans plus tard, cette mort en « martyr », selon les mots du pape François, laisse toujours un vide immense au sein de la communauté catholique de Saint Étienne-du-Rouvray. L’émotion ne s’est pas dissipée avec le temps. Pour faire mémoire de ce saint prêtre, dont le dossier de béatification est entre les mains du Vatican depuis le 9 avril 2019, les autorités religieuses et civiles seront réunies ce dimanche 26 juillet. Dès 10h, une marche silencieuse est organisée entre le presbytère et l’église Saint-Etienne. Tous ceux qui le souhaitent sont bien sûr conviés, ainsi que pour la messe qui sera célébrée dans la foulée. Le maire de la ville, Joachim Moyse, le député de Seine-Maritime, Hubert Wulfranc, et le préfet Pierre-André Durand devraient être présents, assure-t-on du côté du diocèse.

Béatification prochaine ?

Ils se réuniront ensuite tout près de l’église pour un hommage républicain. C’est là qu’une stèle a été scellée en 2017 par la mairie. Elle avait été inaugurée par Mgr Lebrun en présence d’Emmanuel Macron le 26 juillet. « L’exemple d’apaisement que vous avez offert à la France mérite notre gratitude », avait alors lancé le président de la République à l’intention des fidèles présents. À la veille de la messe de commémoration ce dimanche 26 juillet, le père Paul Vigouroux, postulateur pour la cause de béatification, devrait prononcer quelques mots au cours d’une veillée de prière, toujours à l’église Saint Étienne-du-Rouvray. Pour rappel, le dossier en béatification du père Hamel bénéficie de la dispense des cinq années habituellement requises pour l’ouverture d’un procès en reconnaissance d’un martyre. Le préfet de la Congrégation pour la cause des saints, Mgr Becciu, a d’ailleurs assuré vouloir donner la priorité à ce dossier. Une béatification du père Jacques Hamel dès 2020 n’est donc pas totalement à exclure.