Aleteia
Mercredi 28 octobre |
Saint Jude
Actualités

Incendie à l’abbaye de Ligugé : "Nous prions pour l’auteur de cet acte"

Abbaye Saint Martin de Ligugé

Philippe Lissac / Godong

Une vingtaine de moines bénédictins occupent l'abbaye de Ligugé, dans la Vienne.

Timothée Dhellemmes - Publié le 21/07/20

L’enquête portant sur l’incendie qui s’est déclenché peu avant minuit ce lundi 20 juillet dans l'ancienne buanderie de l’abbaye Saint-Martin de Ligugé (Vienne) s’oriente vers un acte volontaire. Contactés par Aleteia, les moines assurent qu’ils "portent l’auteur de cet acte dans la prière".

C’est un évènement qu’ils auraient préféré éviter. Alors qu’ils étaient chacun dans leur cellule, la vingtaine de moines de l’abbaye Saint-Martin de Ligugé, dans la Vienne, ont été réveillés peu avant minuit ce lundi 20 juillet par un incendie, qui s’est déclenché dans une petite dépendance de l’abbaye. « Les moines ont immédiatement appelé les pompiers, qui sont parvenus à éteindre toutes les flammes en deux ou trois heures maximum », raconte à Aleteia Thierry Meral, directeur général des services de cette petite commune de 3.000 habitants. L’incendie a détruit 20 mètres carrés de l’ancienne buanderie, mais il s’est heureusement cantonné à ce bâtiment technique. Plus de peur que de mal, donc.

Les frères « prennent la chose paisiblement »

L’enquête suit pour le moment son cours afin de déterminer les causes de cet incendie. Mais la piste volontaire est privilégiée, surtout qu’un homme en état d’ébriété a été retrouvé dans l’enceinte de l’abbaye au moment des faits. Il se trouve toujours en garde-à-vue. Du côté des moines, on est également très soulagé que ni la bibliothèque, ni l’abbatiale n’aient été mis en danger. Ils possèdent en effet l’une des plus grandes bibliothèques de fonds anciens religieux d’Europe. « Nous prenons la chose paisiblement », assure à Aleteia le frère Joseph-Marie. Il ajoute : « Que cela soit effectivement le déséquilibré retrouvé sur les lieux ou une autre personne, quoiqu’il en soit, nous prions pour lui ». Dans ce monastère fondé en 361 par l’ermite Martin de Tours, les moines suivent la règle de saint Benoît, et vivent « dans la spiritualité de saint Martin ». « Nous portons donc naturellement toutes ces souffrances humaines et sociales dans nos prières », conclue le frère Joseph-Marie.


AFP 2020 07 18

Lire aussi :
Émotion et désolation après l’incendie de la cathédrale de Nantes

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
abbayeincendiemoines
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement