Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

L’Égypte mise sur les pèlerins du monastère du Sinaï, l’un des plus anciens au monde

Pedro Costa Gomes / AFP
Le monastère Sainte-Catherine.
Partager

Dans le cadre d’un plan de revalorisation du patrimoine historique et spirituel, le président Abdel Fattah al-Sissi a demandé au gouvernement d’accélérer les projets autour du monastère de la Transfiguration, dimanche 12 juillet dernier. Le but est de favoriser l’afflux de pèlerins dans ce monastère chrétien, l’un des plus anciens encore en activité. Au pays des pyramides, la réouverture des frontières post-Covid pourrait ainsi être d’abord spirituelle. 

Le monastère Sainte-Catherine du Sinaï, situé sur les pentes du mont Sainte-Catherine, avait été épargné par les attaques islamistes, jusqu’à l’attentat du 18 avril 2017 revendiqué par l’État Islamique, et avant lui, l’enlèvement d’un moine, en 2013. Pour la première fois, la Charte des privilèges, aussi appelée l’Ashtiname, était transgressée. Signée en 625 par Mahomet et les moines du mont Sinaï, ce document repose au monastère Sainte-Catherine et fait office d’accord de paix entre chrétiens et musulmans. Depuis quelques années, tourisme et pèlerinages au monastère grec orthodoxe ont ainsi souffert du danger lié à la montée des attaques djihadistes. 

Le vivier culturel du monastère

L’impératrice Hélène, mère de l’empereur Constantin Ier, créé une chapelle en 337 au mont Sinaï où sera fortifié l’actuel monastère au VIe siècle. Depuis, les moines grecs orthodoxes y sont toujours présents, ce qui fait de lui le plus ancien monastère encore en activité. Avec la bibliothèque vaticane, celle du monastère compte la plus vaste collection de manuscrits anciens au monde, en plus des nombreuses icônes conservées en son sein. Le monastère à l’architecture byzantine est classé au patrimoine de l’humanité de l’Unesco depuis 2002, grâce à ses collections rares des patrimoines spirituel et artistique chrétiens.

Un nouvel aéroport créé pour l’occasion

Haut lieu culturel et spirituel, donc, une ville hôtelière a même été créée à l’entour dans les années 1960 pour favoriser le tourisme. C’est autour d’elle que les efforts du gouvernement seront concentrés pour « valoriser et rendre plus accessible le patrimoine historique et spirituel », a rapporté l’agence Fides, à travers des projets d’urbanisme et d’infrastructures. Mais l’effort le plus considérable est sans doute la création d’un aéroport dans la région, essentiellement destiné aux pèlerins venus de Chypre et de Grèce qui pourront alors bénéficier d’un vol direct. Cette initiative favorisera surtout l’arrivée des pèlerins en toute sécurité par l’accès simple et rapide au monastère.