Aleteia
Samedi 24 octobre |
Saint Florentin
Belles Histoires

Angiolino, le vénérable qui offrait ses souffrances à Dieu malgré son amputation

Facebook - Servo di Dio Angiolino Bonetta

Gelsomino Del Guercio - Publié le 19/07/20

Le pape François vient d’autoriser la publication du décret sur les vertus héroïques d’un adolescent italien, Angiolino Bonetta, mort à 14 ans en 1963. Atteint d’une tumeur, il avait été amputé d’une jambe. Pourtant, le jeune homme répétera tout au long de sa maladie : "J'offre ma souffrance à Jésus pour la conversion des pécheurs".

Issu d’une famille modeste d’ouvriers de Cigole (Italie), Angiolino est un petit garçon vif, extraverti et charismatique. Depuis l’âge de ses 5 ans, il ne rate jamais la messe et n’a de cesse de convertir autour de lui des petits garçons de son âge, qui se rapprochent alors de l’Église avec une ferveur nouvelle. Il est également très marqué par la lecture de l’histoire des enfants de Fatima. Comme eux, il souhaite offrir ses prières et ses sacrifices pour la conversion des pécheurs. À l’âge de 12 ans, les médecins lui trouvent un sarcome osseux et doivent lui amputer la jambe. Il a beau être très jeune, il agit en héros et impressionne ses proches. Alors qu’il est transféré au bloc opératoire, une religieuse lui demande: « Angiolino, as-tu pensé à qui offrir ta souffrance ? « Oui », répond aussitôt le jeune garçon, « j’ai déjà tout offert à Jésus pour la conversion des pécheurs ».

Servo di Dio Angiolino Bonetta - Facebook

Le lendemain de l’opération, il offre un bouquet de roses rouges au chirurgien qui l’a opéré : « Elles sont pour vous, en reconnaissance de ce que vous avez fait pour moi », dit-il en souriant. Angiolino passe ses journées à l’hôpital, à prier et à faire le bien pour les malades autour de lui. C’est à cette époque qu’il a rencontre les « volontaires diocésains du Centre de la Souffrance » et qu’il comprend qu’une personne malade doit offrir ses souffrances à Dieu, pour le bien des autres, avec joie et courage. Pour le postulateur adjoint de sa cause (initiée en 1999), Don Pietro Bonfadini, « l’événement tragique de son opération a été, pour Angiolino, le début d’une transformation intérieure rapide et prodigieuse ».

La conversion des protestants

Peu de temps après son amputation, alors qu’il est toujours en convalescence à l’hôpital, une religieuse lui demande de prier pour un protestant dans un état très grave qui doit être opéré le lendemain. Angiolino attend le soir, et dès que les lumières de sa chambre sont éteintes, il se lève de son lit et va passer la nuit par terre, à prier pour la conversion de ce malade. Le lendemain, celui-ci va être opéré avec succès et se convertira peu de temps après.

Avec sa maladie, Angiolino Bonetta va découvrir la beauté de la prière et apprendre à avoir recours à la Vierge du Rosaire. Il prie énormément et fait prier les gens autour de lui. Il en est ainsi jusqu’au 22 janvier 1963, date à laquelle il s’envole vers le ciel après une longue agonie.

Découvrez la prière écrite pour la béatification d’Angiolino Bonetta :

Nous prions pour la glorification du Serviteur de Dieu Angelo Bonetta
Père miséricordieux, par Jésus Christ né de la Vierge Marie, vous nous avez montré votre amour pour les petits et les souffrants, Nous vous remercions pour les merveilles que vous avez faites à Angiolino Bonetta. Vous l’avez modelé avec la douce force de votre esprit et vous avez fait de lui un imitateur héroïque du Christ crucifié. Glorifiez votre fidèle ami et accordez-nous la grâce que nous demandons, par son intercession, Faites-nous aussi ressembler au Christ et donnez nous un cœur attentif et généreux aux souffrances et aux misères de nos frères, Pour annoncer au monde la joie qui vient de vous. Par le Christ notre Seigneur. Amen.  


ACUTIS

Lire aussi :
Carlo Acutis, le geek de Jésus, sera béatifié le 10 octobre à Assise

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
ItalieL'école des saints
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement