Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 03 décembre |
Saint François-Xavier
home iconSpiritualité
line break icon

Le beau message du pèlerinage "M de Marie"

M de Marie

M de Marie

Ls deux calèches du "M de Marie" sillonnent actuellement la France.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 17/07/20

Deux calèches se sont élancées le 2 juin dernier depuis les sanctuaires de Lourdes et de La Salette pour une immense procession à travers la France. Au bout de 104 jours de pèlerinage chacune et près de 2.000 kilomètres parcourus, elles se rejoindront à Pellevoisin le 12 septembre prochain, après avoir tracé un immense "M" à travers la France.

L’incendie de Notre-Dame a montré encore récemment à quel point l’âme de la France était liée à Marie. L’émoi suscité par cet événement a dépassé très largement les limites des frontières nationales. Ce drame a été le déclencheur de ce projet. À travers Notre-Dame, c’était cette grande histoire d’amour entre Marie et la France qui brûlait sous les yeux de chacun, comme un signe prophétique appelant à la « reconstruction ».

Pourquoi maintenant ?

Alors que la France fait face à des défis immenses, auxquels s’ajoute ce nouveau drame de la pandémie de Covid-19 qui fait rage en Europe et dans le monde, il était temps de créer un grand mouvement vers Marie afin de lui confier notre pays. La conviction des organisateurs de ce pèlerinage ? Le réveil spirituel de la France passe par l’intercession de la Vierge Marie.


M de Marie

Lire aussi :
Sur les routes de France, le « M de Marie » et ses milliers de pèlerins

Pourquoi cheminer sur le « M de Marie » ?

Au XIXe siècle, Marie est venue à cinq reprises visiter le sol de France, le tout en seulement quarante-six ans : d’abord à la chapelle Notre-Dame-de-la-Médaille-miraculeuse de la rue du Bac (Paris, 1830), puis à La Salette (1846), à Lourdes (1858), à Pontmain (1871) et à Pellevoisin (1876). Ces cinq apparitions forment un grand « M » sur la carte de France, qui a été très vite perçu dans la piété populaire comme une « spéciale dédicace » de Marie pour ce pays ; un signe de son amour pour nous. Il est frappant que cette lettre « M » apparaisse aussi au verso de la médaille miraculeuse donnée par la Vierge à sainte Catherine Labouré, à la rue du Bac (première des cinq apparitions) !

Comme d’autres avant eux – un groupe de jeunes à vélo à la suite des JMJ de Cracovie, deux motards en Harley Davidson, etc. –, les pèlerins du « M de Marie » reprennent le symbole du « M » pour en faire l’itinéraire d’un grand pèlerinage autour de la France : un « tour de France » de 2.000 kilomètres sur les pas de Marie. En marchant à travers les campagnes et les villages, avec une calèche portant une grande statue de Notre-Dame de France, en redécouvrant les messages que Marie a adressés aux cinq extrémités de ce « M », chacune des personnes croisées peut se laisser toucher par sa grâce.

Le principe de ce pèlerinage

Le 2 juin 2020, une calèche portant une grande statue de Marie est donc partie de Lourdes. Un attelage similaire est parti de La Salette à la même date. Ces deux routes symétriques se rejoindront à Pellevoisin le 12 septembre 2020 en passant, courant août, l’une par Pontmain et l’autre par la rue du Bac. En tout, cela représente 104 jours de pèlerinage, par étapes d’une quinzaine de kilomètres par jour, avec l’accueil de différents groupes, paroisses ou mouvements partenaires pour des veillées, le soir, à l’étape.




Lire aussi :
M de Marie : en calèche avec Marie, à la rencontre de la France

Ces deux grandes processions en relais, qui se rejoindront après 15 semaines, ont vocation à rassembler très largement au-delà des clivages, qu’ils soient territoriaux, générationnels ou sociaux. Au rythme du cheval, les attelages traversent à la fois la France périphérique et la France des villes avec Lyon et Paris, en réunissant les quatre générations, déjà toutes impliquées dans l’organisation, et en accueillant les bras ouverts, à la manière de Marie, les personnes de toutes conditions et de toutes sensibilités.

Tags:
M de MariePèlerinageVierge Marie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement