Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Avec le Road Spi, ils conjuguent quête spirituelle et passion de la moto

Partager

Ces cinq derniers jours, le Foyer de Charité Notre-Dame de Lacépède (Lot-et-Garonne) proposait une retraite spirituelle… à moto. « Un très bon moyen d’allier passion des deux-roues et approfondissement de la foi », souligne le père Patrick Sempère, co-organisateur et prédicateur.

« Cela ne m’intéresse pas de faire dans l’originalité à tout prix. Ce que je veux, c’est toucher les cœurs qui se tiennent peut-être à distance de l’Église ». Désireux de répondre à l’appel du pape François, qui invite régulièrement les catholiques à aller « aux périphéries », le père Patrick Sempère s’est lancé depuis deux ans l’organisation de retraites spirituelles à moto. Membre du Foyer de Charité Notre-Dame de Lacépède, il anime cette année la deuxième édition du « Road Spi ». Comme pour les autres retraites organisées par les Foyers de Charité, celle-ci se déroule du lundi soir au samedi soir. Sauf que cette fois-ci, les retraitants sont invités à revêtir leurs casques et leurs cuirs de moto.

« La moto uniquement, ce n’est pas suffisant »

Ce lundi 29 juin, dix retraitants se sont donc élancés du Foyer de Lacépède, près d’Agen. Au programme : près de 620 kilomètres pour rejoindre le Foyer de Charité de Tressaint, en Bretagne. Sans oublier bien sûr la messe quotidienne, les enseignements ou encore les temps de partage… Le tout, au milieu de la nature. « On respire l’air pur, la nature… c’est le fort du motard », témoigne à Aleteia Pascal Gilliocq, l’un des participants. « Quand j’ai eu connaissance de ce pèlerinage, cela m’a tout de suite motivé. La moto uniquement, ce n’est pas suffisant pour passer une semaine. Voyager dans cet esprit de retraite, avec un prêtre et des enseignements, c’est beaucoup plus intéressant », ajoute-t-il. Même son de cloche chez Philippe, qui est venu avec sa femme : « Nous sommes très content de pouvoir pratiquer notre passion, tout en approfondissant notre foi, et en rencontrant d’autres motards chrétiens ».

Après quatre jours de périple, les motards sont accueillis à Tressaint, en Bretagne, où de nouveaux enseignements et temps de prière sont prévus. Il sera ensuite temps de remonter sur leurs motos et de regagner leurs lieux de vie, le cœur probablement plus léger qu’en début de semaine.