Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Enterré depuis 900 ans, ce prêtre anglais trouve une nouvelle jeunesse

Partager

Grâce au travail de reconstitution faciale d’une équipe de chercheurs et d’un spécialiste de la reconstitution faciale, le visage d’un prêtre du Moyen Âge dont les ossements viennent d’être découverts a pu reprendre vie.

Tout a commencé en septembre dernier. Une fouille archéologique dans la cathédrale de Lincoln (Angleterre) a permis de mettre à jour les restes de plus de 50 personnes qui gisaient depuis plus de neuf siècles sous l’édifice. Parmi ces squelettes, celui d’un prêtre, identifié grâce au calice et à la patène avec lesquels il a été enterré. Ceux-ci, qui témoignent de son état de prêtre, lui auraient permis de prouver au moment du jugement dernier qu’il avait bien fait son devoir de son vivant.

La technologie moderne et le talent de Hew Morrison, un spécialiste de la reconstitution faciale, ont permis à ce clerc du Moyen Âge anonyme de retrouver au moins un visage, à défaut d’une identité complète. Grâce aux données et photographies fournies par Allen Archaeology, l’équipe qui a mené les fouilles, Hew Morrison a pu recomposer le visage de l’ecclésiastique uniquement à partir de ses os.

Une image très réaliste

L’image finale est extrêmement réaliste puisque l’on distingue très nettement les pores de la peau de l’homme ainsi que ses poils de barbe. Natasha Powers, d’Allen Archaeology, expliquait récemment dans une interview que si la couleur des cheveux et des yeux du prêtre était hypothétique, son âge avait été estimé grâce à l’étude des ossements et les traits de son visage reconstitués à partir des contours du crâne. Pour l’archéologue, l’idée n’est pas de produire une photographie du personnage, mais une image suffisamment ressemblante pour que quelqu’un qui aurait connu cette personne puisse la reconnaître. « Ses yeux sont fermés et sa tête est large, ce qui a été déterminé à partir de son crâne. Si vous observez de près, vous verrez qu’il a également une mâchoire légèrement asymétrique ». Hew Morrison a pris en compte ce détail et la ligne de mâchoire est légèrement plus haute à droite qu’à gauche. C’est cette attention au détail qui rend son travail à la fois précis et précieux.

Découvrez également les visages des saints reconstitués en 3D