Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Découvrez les jardins que saint Bernard, Frère Luc, Thérèse de Lisieux… aimaient arpenter

Garden Abbey Fontenay
©Frederic DUPIN | Frederic DUPIN
Partager

Le jardin d’un monastère, c’est d’abord une clôture, un espace protégé des regards du monde, un lieu à part et secret. Intuitivement, ces grands saints le savaient. C’est ici que Dieu, le premier jardinier de la Bible les attendait, dans le secret de leur cœur… Ils y passaient des heures à Le contempler. Le jardin parle et l’esprit respire… Découvrez les magnifiques jardins dans lesquels ils ont laissé leurs traces…

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Dieu aime les jardins. Il en fait des lieux de salut. Pour ceux qui croient à la Résurrection du Fils de Dieu, le jardin de Dieu est désormais partout où l’on trouve un homme qui prie. Le monde d’ici-bas n’est que l’imparfait miroir des réalités divines, une image du Ciel.

Il faut donc s’élever vers le divin, contempler la nature non seulement pour sa beauté mais aussi pour sa symbolique spirituelle. C’est elle qui aide à se connecter à Dieu. Au XIIIe siècle, saint François d’Assise et ses frères mineurs évoquent dans leur Cantique des Créatures une nature visible, bienveillante à l’homme, innocente et non coupable du péché originel. Un véritable tremplin vers Dieu.

Et si vous partiez dans les pas de saint Fiacre, de saint Bernard, de Frère Luc, moine de Tibhirine ou de Catherine Labouré dont les traces existent encore aujourd’hui dans ces magnifiques jardins :