Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Lyon s’apprête à dire au revoir au Cardinal Barbarin

SAINT JOHN LYON
Partager

Ce dimanche 28 juin, jour de la saint Irénée, une messe d’action de grâce et de remerciement avec le cardinal Barbarin aura lieu en la primatiale Saint-Jean-Baptiste à Lyon. L’occasion pour de nombreux Lyonnais de lui dire au revoir, de vive voix ou via un site internet dédié.

Le cardinal Philippe Barbarin présidera une messe d’action de grâce ce dimanche 28 juin, jour de la saint Irénée. L’occasion pour l’archevêque émérite de Lyon de dire au revoir après dix-huit années passées dans un diocèse qu’il aura marqué de son empreinte par les nombreuses initiatives lancées, comme par exemple le jumelage Lyon-Mossoul en 2014. En raison de la crise sanitaire, cette messe ne pourra accueillir que 350 personnes, sur invitation. Un choix difficile à faire pour les organisateurs, qui ont demandé à chaque paroisse de n’envoyer qu’une seule personne, tout comme pour les communautés religieuses.

Pourtant ils sont nombreux à vouloir dire « au revoir et merci » au cardinal. C’est pourquoi la messe sera diffusée en direct sur la chaîne Youtube du diocèse de Lyon. Par ailleurs, le diocèse a mis en ligne début juin un formulaire de remerciement et vient de regrouper les messages dans un  livret qui sera remis au cardinal à la fin de la messe, ainsi qu’un cadeau. Charlotte et Benoit, un couple de lyonnais quadragénaires, ont participé à la cagnotte et comptent bien regarder la messe en ligne. « Nous avons grandi avec lui, physiquement mais aussi dans notre foi. Tant de propositions ont été faites sous son impulsion ces dernières années, le chemin de croix dans la ville, la montée aux flambeaux le 8 décembre, l’immense messe au parc expo… À chaque fois, nous y participions et il était là, à nous guider, à nous élever ! »

Merci Cardinal

Un autre site internet dédié, Merci Cardinal permet également à tous ceux qui le souhaitent de lui adresser un message de remerciement, et les nombreux témoignages en ligne donnent une idée de la place et de la présence qu’avait pris le cardinal dans le cœur des Lyonnais. Parmi eux, par exemple, Sébastien, qui décrit joliment une scène saisie au vif « Un vendredi soir je me rappelle, vous sifflotiez sur le parvis en sortant de la cathédrale. Il faisait froid, c’était une nuit d’hiver. Vous aviez – vissée sur la tête – votre casquette qui ne ressemble à rien. De l’extérieur on aurait dit que vous sortiez tout droit d’un film d’Audiard et qu’il ne vous manquait qu’une baguette de pain sous le bras. C’est quand vous avez tourné votre regard vers Notre Dame de Fourvière et qu’en souriant vous vous êtes exclamé : “Lyon, c’est vraiment la plus belle ville du monde” que j’ai compris que vous étiez un homme heureux, heureux d’avoir enseigné la Parole Vivante dans notre cathédrale ». Ou cette jeune femme anonyme, « je suis arrivée jeune lyonnaise après mes études et j’ai toujours été impressionnée par le sentiment d’appartenance au diocèse de tous les jeunes lyonnais. Vous avez réussi à nous faire tous sentir d’un même diocèse, quelque soit notre sensibilité. Merci pour vos homélies, pour le temps que vous avez accordé aux jeunes confirmés, pour la place que vous avez donnée aux personnes handicapées, pour votre écoute, vos combats et l’amour que vous avez pour les Lyonnais ».

Si, dans la région lyonnaise, se rencontrent régulièrement des chrétiens et des musulmans, c’est aussi grâce au soutien et à l’engagement ferme du cardinal Philippe Barbarin »

Parmi les personnalités locales, le recteur de la mosquée « Othmane » de Villeurbanne, Azzédine GACI, a tenu, à son tour, à lui adresser un vibrant hommage. « Je voudrais témoigner ici de la profondeur des liens de fraternité, de confiance, d’amitié et de compréhension mutuelle que les rencontres ont pu tisser entre nous, depuis 2005 où je l’ai rencontré pour la première fois à l’archevêché de Lyon. Avec le cardinal Barbarin, nous parlions de tout, à cœur ouvert, et toujours avec humilité, respect et confiance ». Puis d’ajouter avec reconnaissance, « si, aujourd’hui, en France et dans la région lyonnaise plus précisément, se rencontrent régulièrement des chrétiens et des musulmans (…), c’est aussi grâce au soutien et à l’engagement ferme du cardinal Philippe Barbarin dans le dialogue interreligieux, depuis son arrivée à Lyon en 2002 ». Le Cardinal Barbarin quittera Lyon début juillet pour la Bretagne, chez les Petites Sœurs des Pauvres de Saint-Pern, où il sera leur aumônier. Il donnera par ailleurs quelques cours au Séminaire de Rennes.