Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Le pape invite les fidèles à se montrer confiants face aux défis de la vie

Partager

Lors de la prière de l’Angélus du 21 juin 2020, le pape François a invité les fidèles à ne pas être effrayés et à croire fermement que Dieu prenait soin de chacun de ses enfants.

Les chrétiens ne doivent pas être effrayés par ceux qui cherchent à « éteindre la force évangélisatrice par l’arrogance et la violence », a considéré le pape François lors de l’Angélus du 21 juin 2020 prononcé depuis la fenêtre du Palais apostolique. Les persécuteurs ne peuvent pas blesser « la communion avec Dieu », a-t-il assuré, en faisant référence aux nombreux chrétiens martyrs dans le monde.

Lors de leur mission, les disciples rencontreront « la menace physique » pouvant aller jusqu’au meurtre, prévient le Christ. Cette prophétie du Seigneur, une « réalité douloureuse », s’est réalisée en tout temps, a souligné le Pape. « Combien de chrétiens sont persécutés aujourd’hui à travers le monde ! », s’est-il exclamé. « Ces martyrs d’aujourd’hui » sont selon lui plus nombreux encore que ceux des premiers siècles.

Pourtant, les chrétiens ne doivent pas être effrayés par ceux qui cherchent à « éteindre la force évangélisatrice par l’arrogance et la violence », a soutenu le pontife argentin. Personne ne peut « rien » contre l’âme, « c’est-à-dire la communion avec Dieu », car elle est un « don de Dieu ». La « seule peur » que les disciples doivent avoir est celle de perdre ce don divin.

Annoncer l’Évangile publiquement

Jésus exhorte encore les siens à ne pas avoir peur et à se montrer « forts » et « confiants » face aux défis de la vie, a encore déclaré l’évêque de Rome. Il les prépare à affronter les hostilités de ceux qui veulent « faire taire » la Parole de Dieu, « l’édulcorer ». C’est pourtant publiquement, dans la « lumière », que les chrétiens doivent annoncer l’Évangile, a-t-il affirmé.

Comme les disciples, les fidèles peuvent avoir parfois l’impression de se sentir abandonnés par « Dieu lui-même », a reconnu le 266e pontife. Face à cette tentation, il s’agit d’être habité par la certitude que le Père « prend soin » de chaque fidèle. Notre valeur est précieuse à ses yeux, a-t-il appuyé.

Prendre soin des réfugiés

Après avoir délivré sa catéchèse, le Pape a souligné que se 20 juin se tenait la Journée Mondiale du Réfugié. La crise du coronavirus a mis en lumière l’exigence d’assurer la protection des personnes dans cette situation afin de « garantir leur dignité et leur sécurité ». Il faut donc un engagement « renouvelé et efficace de tous en faveur d’une protection efficace de tout être humain », et en particulier en faveur de ceux qui sont contraints de fuir en raison de situations qui peuvent être dangereuses pour eux-mêmes et leurs familles, a-t-il demandé.

Par ailleurs, le chef de l’Église catholique a souligné que le confinement avait permis une réflexion sur le rapport entre l’homme et l’environnement, et avait mis en lumière la beauté de nombreux lieux. Avec la reprise des activités, il s’agit d’être tous plus « responsables du soin de la Maison commune », a-t-il appelé. Enfin, en cette fête des pères, le souverain pontife a prié pour tous les pères de famille.