Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Vingt phrases qui feront le bonheur des papas pour la fête des pères

Mladen Zivkovic I Shutterstock
Partager

Un décret datant de 1952 fixe la fête des pères au troisième dimanche de juin. L’occasion pour un enfant d’exprimer toute son affection, sa reconnaissance, son admiration à l’égard de son père. Voici vingt phrases qui accompagneront de la manière la plus tendre qui soit son cadeau.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Dès le Moyen-Age, un jour spécifique était dédié à la fête des pères. Ce n’était pas en juin, mais en mars, le 19, jour de la saint Joseph, en l’honneur du père adoptif de Jésus. Certains pays comme le Portugal, l’Espagne, l’Italie ou les pays d’Amérique latine ont conservé cette date. En France, c’est une opération commerciale lancée en 1949 pour des briquets, qui fixe la fête des pères au troisième dimanche de juin, sur le modèle américain. « Nos papas nous l’ont dit, pour la fête des pères, ils désirent tous un Flaminaire ». Si le slogan publicitaire fait aujourd’hui sourire, il n’en demeure pas moins que c’est ce briquet au gaz qui est à l’origine de la fête des pères, officiellement fixée ensuite en 1952, et qui, chaque année depuis 70 ans, rallume la flamme dans le cœur des papas.

On serait tenté, sur un bout de papier
De griffonner ces trois mots tant appréciés :
« Bonne fête Papa ! »
Mais Cyrano en ce cas
Ne manquerait pas de signifier
Sur ce ton quelque peu altier :
« Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez » :