Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La naissance inespérée d’un bébé, le miracle attribué à Michael McGivney

WEB2-Michael J. McGivney-WIKIPEDIA

Public Domain

L'abbé Michael J. McGivney.

Timothée Dhellemmes - publié le 18/06/20

Les médecins avaient annoncé à Daniel et Michelle Schachle que leur enfant ne pourrait pas naître vivant. Ces derniers ont intensément demandé l’intercession du père Michael McGivney. La guérison miraculeuse de ce jeune américain devrait faire du fondateur des Chevaliers de Colomb un nouveau bienheureux.

L’enquête aura duré près de 23 ans, et elle devrait finalement aboutir à la béatification prochaine du père Michael McGivney. Le 27 mai dernier, le pape François a officiellement reconnu un miracle attribué à ce prêtre missionnaire américain, décédé en 1890 à seulement 38 ans, probablement d’une tuberculose.

Aucune chance de naître vivant

Alors que le procès en béatification était en cours depuis de nombreuses années, c’est le témoignage de Daniel et Michelle Schachle qui a rendu possible l’attribution d’un miracle au fondateur des Chevaliers de Colomb en 1882. Il y a cinq ans, aux États-Unis, les médecins avaient expliqué au couple que leur treizième enfant n’aurait aucune chance de naître vivant. Il était non seulement atteint de trisomie 21 mais aussi d’un hydrops fœtal, un œdème qui est presque toujours létal. « Le médecin qui dirigeait la clinique nous avait dit qu’en 30 ans, elle n’avait jamais vu un enfant survivre à un tel diagnostic », raconte Daniel Schachle au média américain Catholic News Register.

Une foi inébranlable et une grande chaîne de prière

Portée par une foi inébranlable et par toute leur paroisse, la famille Schachle a alors lancé une grande chaîne de prière pour demander l’intercession du père Michael McGivney. Daniel Schachle, qui travaillait lui-même aux Chevaliers de Colomb, raconte qu’ils avaient l’habitude de l’invoquer dans ses prières, et que le père McGivney « y avait répondu plusieurs fois ». C’est alors qu’une nouvelle échographie ne montra plus aucun signe d’hydrops fœtal… un miracle que la famille a immédiatement attribué au prêtre missionnaire. En son honneur, l’enfant qui est né en très bonne santé a reçu le prénom de Michael. Cinq ans plus tard, c’est au tour du Vatican de reconnaître le caractère miraculeux de cette guérison. Dans les prochains mois, le père Michael McGivney devrait devenir bienheureux.


WEB2-MAYLINE-MIRACLE-EMMANUEL TRAN

Lire aussi :
La guérison de Mayline, le miracle attribué à Pauline Jaricot




Lire aussi :
Le miracle qui va faire de Charles de Foucauld un saint

Tags:
Béatification et canonisationChevaliers de ColombÉtats-UnisMichael McGivneyMiracle
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement